US Open (H) : Del Potro, jamais en manque de grinta

US Open (H) : Del Potro, jamais en manque de grinta©Media365

Loic Bailles, publié le mardi 05 septembre 2017 à 12h05

En renversant la vapeur face à Dominic Thiem en huitièmes de finale dans la nuit de lundi à mardi, Juan Martin Del Potro a une nouvelle fois prouvé son énorme combativité. Un talent immense miné par les pépins physiques, le plus grand adversaire de l'Argentin.

Tout proche d'arrêter de frapper la petite balle jaune après sa longue convalescence en 2015, Juan Martin Del Potro a persévéré pour "se faire plaisir et vivre de grandes émotions." Le géant argentin en a connu une belle sur le Grandstand lundi. Le 28eme joueur mondial a sauvé deux balles de match avant de renverser la situation face à Dominic Thiem en huitièmes de finale. Il signe ainsi sa plus belle victoire de la saison qui le propulse en quarts de finale pour retrouver Roger Federer. Avec ce succès inscrit dans le marbre des plus beaux scénarios, Juan Martin Del Potro a une nouvelle fois prouvé l'étendue de son talent, et sa force de caractère.
Toujours vivant, toujours debout
Rassurez-vous, les pépins physiques qu'il a traînés tout au long de sa carrière ne viendront pas à bout de sa grinta. Après une saison 2015 vierge, 11 mois d'absence sur les courts et quatre opérations au poignet, Del Potro est revenu de loin. Il pointait à la 1042eme place au classement ATP en février 2016. Pendant les JO de Rio, le natif de Tandil, ville de 100 000 habitants, a rappelé aux autres membres du Big Four qu'il fallait compter sur lui en signant un beau parcours. Il avait chuté en finale face à Andy Murray après s'être offert les têtes de Novak Djokovic et Rafael Nadal. Il a été plus discret en 2017, toujours diminué par des gênes au dos ou à l'épaule, son adversaire le plus dangereux étant lui-même. Mais lundi, même malade, la tête de série numéro 24 a de nouveau surpris tout le petit monde du tennis.
Un tournoi qui lui réussit 
Avec son succès sur Dominic Thiem, le géant argentin a signé sa quatrième victoire d'affilée, soit sa plus longue série en 2017. Reste à savoir si l'ancien numéro 4 mondial aura récupéré de son match marathon pour affronter Federer en quarts, le quatrième pour l'Argentin à l'US Open. Le Suisse est un adversaire qui réussit plutôt mal à Del Potro qui cumule 16 défaites pour cinq victoires, dont une en finale de l'édition 2009, une donnée qui peut jouer mentalement. A 28 ans, Del Potro peut toujours compter sur son service puissant, des gifles sur coup droit, un slice en revers en alternative et sa qualité de déplacement, malgré un gabarit imposant (1,98m pour 97kg), pour déranger un Roger Federer qui reste sur trois succès contre lui, le dernier à Miami au mois de mars.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU