US Open : Fognini insulte l'arbitre puis s'excuse

US Open : Fognini insulte l'arbitre puis s'excuse©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 31 août 2017 à 09h02

Fabio Fognini a tenu des propos déplacés à l'encontre de l'arbitre de la rencontre lors du premier tour de l'US Open face à Stefano Travaglia.

Connu pour son caractère bien trempé, Fabio Fognini a une nouvelle fois fait parler de lui mercredi. Opposé à son compatriote Stefano Travaglia au premier tour de l'US Open, l'Italien a eu des mots déplacés envers l'arbitre de chaise de la rencontre. Au milieu du troisième set, l'Italien a marmonné "troia" et "bocchinara", deux insultes vulgaires que l'arbitre de la rencontre n'a pas relevées sur le moment. Visiblement passablement énervé, le 26e joueur mondial n'a pas serré la main de la juge de chaise à la fin de la rencontre.

Après sa défaite en trois sets, Fognini a tenu à s'excuser pour ses propos déplacés. "Je voudrai tout d'abord m'excuser auprès des fans et l'arbitre pour ce qui est arrivé aujourd'hui, a déclaré le natif de Sanremo. Ça a simplement été une journée extrêmement négative, mais cela n'excuse pas mon comportement pendant le match (...) J'ai fait une erreur. En fin de compte, il ne s'agit que d'un match de tennis."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - US Open : Fognini insulte l'arbitre puis s'excuse
  • LA juge de chaise, qui s'est fait traiter de "troia" (pute) et de "bocchinara" (suceuse de bites), ne va probablement pas en rester là, et Fognini va écoper d'une amende telle que son prize money ne suffira même pas à la régler! On comprend mieux pourquoi les excuses...

  • "Connu pour son caractère bien trempé"!
    Non, tout simplement pour son mauvais caractère, irrespectueux, vulgaire, à l'opposé des valeurs du sport.
    Six mois d'exclusion le feraient, peut être, réfléchir.
    Encore que...

    Moi, je regrette le temps des Mc Enroe, Connors ces g

    Moi, je regrette le temps des Mc Enroe, Connors ces garçons qu'on pouvait peut-être qualifiés de mal élevés. Mais, tous ces joueurs actuels lisses et sans réactions finissent par être aussi fatigants. Sauf Federer chez qui on sent un au fair-play naturel, un peu comme l'était Edberg.