US Open (F) : Osaka sera bien là, pas Qiang Wang

US Open (F) : Osaka sera bien là, pas Qiang Wang©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 01 août 2020 à 15h58

Naomi Osaka disputera bien les deux tournois de la tournée américaine, l'US Open compris. Qiang Wang, elle, n'en jouera aucun. La Chinoise a même annoncé la fin de sa collaboration avec Thomas Drouet.

Les fans de Naomi Osaka peuvent souffler. Les organisateurs de la tournée américaine aussi. Après avoir longtemps ménagé le suspense sur sa participation au tournoi de Cincinnati comme à l'US Open, la Japonaise a rassuré tout le monde ce samedi, avec l'officialisation de sa présence lors des deux épreuves, qui se disputeront toutes deux exceptionnellement sur les courts de Flushing Meadows cette année, contexte sanitaire oblige. Il y a quelques jours encore, le nom de l'ancienne numéro 1 mondiale redescendue au dixième rang dans la hiérarchie n'apparaissait pas sur la liste d'entrée pour Cincinnati, au même titre qu'elle ne faisait pas partie des inscrites connues pour l'US Open. Et comme la Canadienne Bianca Andreescu, pour laquelle le mystère plane toujours en revanche, ne figurait nulle part elle non plus, la Fédération américaine (USTA) commençait déjà à redouter de proposer un US Open sans ses deux dernières lauréates : Andreescu lors de la dernière édition et Osaka il y a deux ans, en 2018. Le soulagement est intervenu en ce début de week-end. Peu de temps après que son entourage a fait savoir qu'il n'y avait aucun souci à se faire et que la Japonaise s'alignerait sur les deux épreuves, son nom est subitement apparu parmi les engagées pour l'US Open. En parallèle, l'organisation de Cincinnati a fait savoir que la numéro 10 mondiale avait demandé (et obtenu) une invitation pour le tournoi. La Japonaise ne croisera pas la route à New York de Qiang Wang.

Qiang Wang renonce à faire le déplacement aux Etats-Unis et se sépare de son entraîneur !



Quart de finaliste la saison dernière à l'US Open, qu'elle avait quitté sèchement après que Serena Williams ne lui a laissé qu'un seul jeu (6-1, 6-0), la joueuse chinoise de 28 ans a fait savoir ce samedi qu'étant donné la situation, elle n'avait pas d'autre choix que de renoncer, et de rester chez elle, en Chine, où elle participera la semaine prochaine à un tournoi national. Flushing Meadows, en revanche, ne verra pas l'ancienne numéro 12 au classement WTA, qui a préféré ne pas faire le déplacement, mais ce n'est pas tout. Alors qu'elle collaborait avec l'entraîneur français depuis Roland-Garros de l'année dernière (élimination au 2eme tour contre Swiatek), Wang préfère tout arrêter, là aussi en raison de la complexité née pour elle des restrictions d'ordre sanitaire et des consignes de sécurité. Dans un communiqué, la Chinoise a expliqué samedi qu'il était mieux pour elle étant donné le contexte d'en rester là pour le moment. « Avec de telles circonstances, Thomas et moi ne pouvons pas s'entraîner comme nous le souhaitons. Après réflexion, nous avons décidé d'un accord mutuel d'arrêter. Je le remercie pour son aide et tout ce qu'il a sacrifié pour moi. » Sur son compte Instagram, le Frenchy remercie à son tour celle qu'il avait prise en main après le décès de son ancien coach (l'Australien Peter McNamara) et qu'il avait conduite en quarts de finale à l'US Open puis, cette année, en 16emes de finale de l'Open d'Australie, après avoir pris au passage sa revanche sur Serena Williams. « Une page de mon livre se tourne à nouveau », avoue Drouet, conscient que sa collaboration avec Qiang Wang ne pouvait malheureusement plus durer. « Le virus a rendu les choses très difficiles à gérer. Merci Q. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.