US Open (F) : Barty, c'est non pour l'instant

US Open (F) : Barty, c'est non pour l'instant©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 05 juin 2020 à 15h41

Même si Ashleigh Barty se réjouit de voir peut-être se profiler la reprise, la numéro 1 mondiale australienne n'est pas très chaude à l'idée de se rendre à New York pour disputer l'US Open.

« Si vous me demandez aujourd'hui si je veux me rendre à New York pour disputer un tournoi, je vous répondrai non ». Jeudi lors d'une conférence de presse organisée sur Zoom par la FFT, Rafael Nadal avait clairement laissé entendre qu'en l'état actuel des choses, il n'était pas chaud à l'idée de disputer l'US Open ou le Masters 1000 de Cincinnati, soit très vraisemblablement les deux dates qui devraient sonner la reprise de la saison de tennis. Deux tournois annoncés à ce jour en août. Heureusement pour les organisateurs, car s'ils avaient lieu aujourd'hui, Nadal ne serait pas de la partie. Mais il ne serait pas le seul. Ashleigh Barty a elle aussi affiché en effet ses craintes, vendredi dans les colonnes du journal australien The Age. Comme le Majorquin, l'Australienne, qui fait preuve de la plus grande prudence, avoue qu'elle ne peut qu'apprécier de voir se profiler à grands pas la reprise. Toutefois, elle assure qu'elle ferait l'impasse si la saison reprenait maintenant. Barty, comme beaucoup de ses consœurs du circuit, estime ne pas disposer de suffisamment de garanties à ce jour pour être certaine que sa santé ainsi que celle de ses proches et de son staff sera assurée.

Barty : « Je dois prendre mon équipe en compte »

« C'est excitant de voir que l'on parle à nouveau du tennis et que les choses évoluent dans la bonne direction pour que nous puissions commencer à rejouer, mais j'aurais besoin de comprendre toutes les informations et les conseils de la WTA et de l'USTA avant de prendre une décision sur les événements américains. Ce n'est pas seulement moi, c'est mon équipe que je dois prendre en compte. » Comme Nadal, la numéro 1 mondiale redoute en premier lieu ce déplacement à New York (le tournoi de Cincinnati devrait être délocalisé), soit l'une des villes particulièrement touchée au plus fort de la pandémie de Covid-19. Une ville qui oblige de surcroît les étrangers qui s'y rendent à observer une quatorzaine à leur arrivée sur les lieux. Les participants aux tournois en question devraient en être dispensés aux dernières nouvelles. En revanche, l'entourage des joueurs, lui, ne devrait pas bénéficier de la même clémence. De quoi peut-être faire dire un non définitif à Barty et à d'autres. Pour le moment, l'Australienne ne se sent pas prête en tout cas. Avec Nadal, cela fait deux en deux jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.