US Open : Djokovic défend la juge de ligne harcelée

US Open : Djokovic défend la juge de ligne harcelée©Media365

Paul Rouget, publié le mardi 08 septembre 2020 à 13h59

Alors que la juge de ligne sur laquelle Novak Djokovic a involontairement tiré à l'US Open se fait harceler par les fans du Serbe, ce dernier a pris sa défense. 


Elle s'appelle Laura Clark, est originaire d'Owensboro (Kentucky) et elle est harcelée sur les réseaux sociaux depuis dimanche. Sa "faute" ? Avoir reçu dans la gorge une balle envoyée involontairement par Novak Djokovic dimanche, lors de son huitième de finale de l'US Open face à Pablo Carreno Busta. Un geste qui a entraîné la disqualification du numéro un mondial. Et la jeune femme, dont le nom a d'abord été révélé par le journal de sa ville avant qu'un tabloïd serbe ne dévoile son compte Instagram, est depuis assaillie par les fans du "Djoker", qui l'accusent notamment d'avoir simulé pour pénaliser leur chouchou. Et elle a dû désactiver son compte Instagram.

"Elle n'a rien fait de mal"

Un chouchou qui a réagi sur les réseaux sociaux pour demander à ses supporters de laisser la malheureuse juge de ligne tranquille. "Merci à la #NoleFam pour tous vos messages positifs... Souvenez-vous également, s'il vous plait, que la juge de ligne qui fut frappée par la balle la nuit dernière a aussi besoin du soutien de notre communauté. Elle n'a rien fait de mal, du tout. Je vous demande de rester courtois avec elle et de la soutenir durant cette période." La veille, le Serbe avait déjà pris la parole sur Twitter et Instagram afin de présenter ses excuses, lui qui avait volontairement zappé la conférence de presse : "Toute cette situation m'a laissé vraiment triste et vide. Dieu merci, le tournoi m'a dit qu'elle (la juge de ligne) se sentait bien. Je suis extrêmement désolé de lui avoir causé un tel stress. Si involontaire. Si mal. Je ne divulgue pas son nom pour respecter sa vie privée. Je m'excuse auprès du tournoi et de toutes les personnes associées à mon comportement." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.