US Open : Aucune crainte du coronavirus pour Richard Gasquet

US Open : Aucune crainte du coronavirus pour Richard Gasquet©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 02 août 2020 à 20h55

Alors que plusieurs joueuses et joueurs ont déjà annoncé leur forfait pour l'US Open, Richard Gasquet assure vouloir se rendre à New York et valide le concept de bulle sanitaire.

Richard Gasquet n'a pas peur. En marge de la deuxième édition de l'Ultimate Tennis Showdown, durant laquelle il a été éliminé en demi-finales par Félix Auger-Aliassime ce dimanche, le Biterrois s'est entretenu avec le quotidien L'Equipe et le sujet d'une éventuelle participation à l'US Open a été abordée. Alors que, récemment, Ashleigh Barty puis Nick Kyrgios ont confirmé qu'ils ne se rendraient pas à New York à la fin du mois d'août, le numéro 50 au classement ATP assure qu'il faudra compter sur lui à Flushing Meadows. « Oui, j'irai. Quand il y a des tournois, j'y vais, a confirmé Richard Gasquet. Dans l'avion ça peut être dangereux, ok, mais je pense que je prends beaucoup moins de risques dans la bulle à New York que dans le sud de la France en août. » Alors que le coronavirus circule activement aux Etats-Unis, le joueur de 33 ans assure ne rien craindre... sauf peut-être l'ennui à l'hôtel. « Il n'y a pas de quoi être traumatisé à aller là-bas, dans une bulle, enfermé à l'hôtel. Ce sera l'endroit le plus sûr de la terre, tonne le Biterrois. Je ne vais pas me régaler mais c'est une fois dans une vie. Ce n'est pas drôle mais c'est comme ça. Ça ne me fait pas peur, pas du tout. Je ne vais pas dire que je suis heureux d'être à côté de l'aéroport, mais il y a pire dans la vie. »

Gasquet demande un protocole sanitaire strict

S'il assure ne pas craindre son déplacement à New York, Richard Gasquet compte se plier aussi drastiquement que possible au protocole sanitaire décidé par les organisateurs. Il espère surtout que l'ensemble des joueurs concernés agiront de la même manière. « Le plus important, c'est de ne mettre personne en danger en faisant un tournoi de tennis, confime celui qui a remporté quinze tournois sur le circuit ATP. Ne surtout pas mettre la vie d'autres personnes en jeu. Que tout le monde soit testé, re-testé, en arrivant, en repartant, etc. J'espère que l'US Open va faire le maximum pour. » Toutefois, le Biterrois garde en tête que le redémarrage de la saison ATP prévu une semaine avant l'US Open n'est pas une chose acquise. « On peut encore ne pas jouer du tout en 2020. La saison peut ne pas reprendre, ce n'est pas impossible, ajoute le Français. On ne maîtrise pas tout, ce sont les gouvernements qui décident. Tant qu'il n'y a pas de vaccin, ça va être comme ça. »

Palerme, « un scandale absolu » pour Gasquet

Si le circuit ATP a retardé son redémarrage, la WTA a déjà relancé sa saison avec les qualifications du tournoi de Palerme. Mais, alors qu'une joueuse a été testée positive au coronavirus, certaines dispositions prises par les organisateurs, notamment concernant le logement des joueuses dans un hôtel ouvert aux touristes, pose problème. « C'est un scandale absolu que les joueuses soient dans le même hôtel que les touristes à Palerme. Je ne sais pas comment la WTA peut accepter un truc pareil, tempête le Biterrois. Si tu fais des tournois, c'est que l'hôtel est 100 % réservé aux joueuses et à leur staff. Si tu ne peux pas, tu annules le tournoi. Je trouve ça vraiment anormal. C'est scandaleux d'avoir des joueuses en contact avec d'autres clients. Ça me paraît fou que la WTA ait laissé passer ça. » Pour la prochaine levée du Grand Chelem, Richard Gasquet espère que le protocole sera sans faille : « À l'US Open, ça devra être drastique, assure-t-il. Une vraie bulle. » Le message est passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.