US Open : Après sa défaite face à Del Potro, Federer s'explique

US Open : Après sa défaite face à Del Potro, Federer s'explique©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 07 septembre 2017 à 09h19

Un jour sans et un grand Juan Martin Del Potro. Voilà en gros comment Roger Federer résumait les explications de sa défaite face au géant argentin, mercredi en quarts de finale de l'US Open. Le Suisse admettait volontiers la supériorité de son adversaire sur cette partie, mais ne digère pas pour autant son manque d'efficacité lors de cette partie, et en premier lieu dans les moments-clé.

« J'ai raté trop de balles pour rester en tête dans le match, je n'ai pas réussi à le mettre en difficulté quand j'aurais eu besoin de le forcer à prendre de mauvaises décisions », regrettait après coup en conférence de presse le champion suisse, sans en oublier de se montrer très beau joueur, comme toujours. « Il a été meilleur aujourd'hui, surtout dans les points importants. C'est dommage mais Juan Martin le méritait plus. Je n'ai pas ma place en demie. Il a plus de chances que moi de battre Rafa. Je ne jouais pas suffisamment bien pour gagner le tournoi. » Federer gardait notamment en travers de la gorge son déchet en coup droit ou des coups ratés qu'il estimait pourtant faciles.

« Quand vous avez un coup droit dont vous n'êtes pas sûr qu'il aille où vous voulez et que vous savez que votre adversaire va vous envoyer une roquette en face (...) J'ai essayé jusqu'à la fin mais le smash dans le filet, des volées de coup droit dans la bâche, ça me marque. Lui, il a fait de gros coups quand il le fallait et c'est pour ça qu'il mérite de gagner. » Pour le joueur de 36 ans redevenu numéro 3 mondial après six mois d'absence la saison dernière, tout n'est pas noir pour autant, puisque cette défaite à une marche d'enfin affronter Nadal à l'US Open lui offre une période de repos qu'il semblait attendre avec impatience. « La bonne chose, c'est que je vais avoir du repos. C'est ce que je me suis dit quand je sortais du court : enfin du repos ! », se réjouissait presque Federer, que l'on devrait retrouver sur les courts fin septembre. Avec notamment à l'esprit de briller en Chine. « J'espère être à 100 % pour la Laver Cup (22 au 24 septembre), puis je veux arriver tôt à Shanghai (8 octobre) pour être prêt parce que ce tournoi est une priorité pour moi. » D'ici là, l'ancien numéro 1 mondial devrait avoir le temps de corriger les quelques points de détail qui lui ont fait défaut à New-York.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
23 commentaires - US Open : Après sa défaite face à Del Potro, Federer s'explique
  • Del Potro est et depuis longtemps extrêmement talentueux et donc dangereux. Dommage pour Roger qui n'a pas démérité, hier JM était simplement plus fort.. Puisse-t-il continuer sur ce bel élan. Hop JM hop RF bonne suite à tous deux

    Extrêmement talentueux et sympathique. J'espère qu'il rééditera sa performance de 2009 et après Federer battra Nadal. Il mériterait de gagner ce tournoi.

  • Roger Federer, le gentleman des cours de tennis....il n'a pas sa place en demi contre Nadal, que quelqu'un a surnommé le plouc des cours de tennis, aucune élégance, aucun brio comparé à Roger. C'est triste à dire mais Nadal ne joue qu'avec la force et la sueur, çà devient lassant à la fin.

  • Bravo quand même roger tu es le meilleur et tu en gagnera encore beaucoup....bon repos et à très bientôt.......

  • Pour moi vous êtes dans le top 3 des 50 dernières années. Merci Roger.

  • Esprit Suisse !
    Federer incarne à merveille ce qui caractérise l'esprit suisse: le travail, la rigueur, le respect et l'ambition. A la clé il y a le succès, les victoires, la satisfaction et la richesse. De quoi faire réfléchir les français grincheux, jaloux, hypocrites et pleurnicheurs.

    Alors là : chapeau ! Tout est dit. Pour ce qui concerne Roger FEDERER, il faut encore s'incliner devant la classe énorme de ce monument du tennis. Il n'a pas fait un bon match, c'est vrai, mais combien auraient l'élégance de le dire ? On se régalera encore de le revoir jouer et nous faire aimer le tennis.
    Merci Monsieur FEDERER.

    idiot de parler d'un "esprit suisse"...ou alors il faut ajouter l'amour de l'argent,les banquiers peu regardant sur la provenance, la frilosité et l'égoïsme (qu'ils nomment "neutralité") ; le sport n'a rien à voir là dedans,sinon comment expliquer qu'à part le tennis,la Suisse ne brille pas particulièrement,même si on tient compte du petit nombre d'habitants