Un ancien arbitre demande à Serena Williams de s'excuser

Un ancien arbitre demande à Serena Williams de s'excuser©Media365
A lire aussi

Marouane Sair, publié le lundi 10 septembre 2018 à 11h42

Richard Ings, un ancien arbitre de tennis australien, a estimé dans une chronique écrite pour le Sydney Morning Herald, que Serena Williams devait s'excuser auprès de Carlos Ramos, l'arbitre de la finale dames de l'US Open, avec qui elle a eu un vif échange.

Les faits se sont déroulés samedi, durant la finale de l'US Open l'opposant à Naomi Osaka : Serena Williams s'en est prise violemment à Carlos Ramos, l'arbitre de la rencontre, qui l'avait sanctionnée pour cause de coaching. L'ex numéro 1 mondiale a eu un vif échange avec lui, le traitant notamment de « voleur ». Une séquence qui a tout de suite déclenché de nombreuses polémiques. Certains observateurs ont notamment pris la défense de Serena Williams, ce qui n'est pas le cas de Richard Ings, ancien arbitre international de tennis.

Ings prend la défense de Ramos

En effet, ce dernier a écrit dans une chronique au Sydney Morning Herald : « Même quatre décennies d'expérience dans l'arbitrage n'auraient pas suffi à préparer quelqu'un à vivre ce qu'a vécu Carlos Ramos samedi. Dans notre jargon, on appelle ça des matchs « bienvenue dans le job (...) Tous les coachs savent que faire des gestes à l'intention de leur joueur est une infraction au code de conduite. Tous les joueurs savent que détruire une raquette sur le court est une violation du règlement ». Richard Ings accentue sur le fait que de nombreux arbitres sont voués à garder leur calme en toute circonstance et il félicite Ramos pour cela. « Ramos a patiemment attendu la fin de la tirade de Williams, montrant un grand calme jusqu'à ce qu'elle l'accuse de tricher. »

Une faute professionnelle avant tout

Pour Ings, Serena Williams n'a pas été victime de sexisme, comme elle le prétend. Ce dernier estime que la joueuse ainsi que son entraineur étaient simplement en faute professionnelle au moment des faits. « Williams est la plus grande joueuse de tous les temps Mais nous ne devrions pas laisser son palmarès, aussi brillant soit-il, masquer le fait que sur ce match, Williams a eu tort. » Un avis partagé par les organisateurs du tournoi, qui lui ont infligé une amende de 17 000 dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.