Patty Schnyder et Peter Polansky, les belles histoires des qualifications de l'US Open

Patty Schnyder et Peter Polansky, les belles histoires des qualifications de l'US Open©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 25 août 2018 à 12h08

Comme souvent, les qualifications des tournois du Grand Chelem sont propices à raconter de belles histoires. Cette année, à l'US Open, ce sont la Suissesse Patty Schnyder et le Canadien Peter Polansky qui ont défié la chronique.

39 ans et 269 jours. Jamais une joueuse aussi âgée n'était parvenue à franchir les trois tours de qualification d'un tournoi du Grand Chelem. Patty Schnyder a écrit l'histoire ce vendredi à l'US Open, en rejoignant le grand tableau après une victoire 6-3, 6-2 sur l'Américaine Jessica Pegula. Ancienne n°7 mondiale (en 2005), demi-finaliste à l'Open d'Australie (2004) et quart de finaliste dans tous les autres tournois du Grand Chelem, la Suissesse avait stoppé sa carrière en 2011, avant de la reprendre mi-2015, quelques mois après la naissance de sa fille Kim Ayla. Elle va donc disputer son premier tournoi du Grand Chelem depuis Roland-Garros 2011 (défaite contre Cirstea au 1er tour). Et le tirage au sort lui a réservé une joueuse de choix, en la personne de Maria Sharapova, qui l'a battue sept fois sur huit, la dernière en... 2008. Mais Patty Schnyder n'a jamais perdu un premier tour à l'US Open, en quatorze participations.

Polansky, le roi des lucky-losers


Le Canadien Peter Polansky a lui aussi écrit l'histoire lors des qualifications de l'US Open, mais d'une autre manière. Premier joueur de l'ère Open à être lucky-loser dans tournois du Grand Chelem d'affilée, il a porté son record à quatre ! Le tennisman de 30 ans, classé au 120eme rang mondial, avait en effet profité de forfaits de dernière minute pour entrer dans le tableau principal de l'Open d'Australie, de Roland-Garros et de Wimbledon cette année alors qu'il avait perdu au troisième tour des qualification, et il en a fait de même à New York ! Battu par Donald Young vendredi en trois sets, Polansky a en effet été repêché pour palier le forfait de Jared Donaldson. Et comme pour Patty Schnyder, le tirage au sort du premier tour ne lui a pas été très favorable, puisqu'il sera opposé à Alexander Zverev. Polansky n'a d'ailleurs jamais passé un tour dans un Grand Chelem depuis l'US Open 2010.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.