Nadal : "L'US Open ne se gagnait pas sur ce match, mais il pouvait se perdre"

Nadal : "L'US Open ne se gagnait pas sur ce match, mais il pouvait se perdre"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 31 août 2022 à 16h12

Rafael Nadal a su serrer le jeu, sans trop de surprise finalement, afin de lancer son US Open dans la nuit de mardi à mercredi. Encore blessé aux abdominaux, il poursuit néanmoins sa quête vers un 24eme tournoi du Grand Chelem.



Toujours extrêmement fin dans ses propres analyses d'après-match, ce qui explique aussi qu'il ait remporté 23 titres du Grand Chelem, Rafael Nadal a eu cette formule qui résume à peu près tout à l'issue de sa victoire étonnamment compliquée face au jeune invité australien Rinky Hijikata (4-6, 6-2, 6-3, 6-3), face à qui il a donc concédé le premier set : "Le tournoi ne se gagnait pas sur ce match, mais il pouvait se perdre. Il faut être intelligent et y aller pas à pas, c'est évident que je n'ai pas servi à 100% afin de ne pas agresser la zone abdominale." Gêné par cette blessure, l'Espagnol n'a disputé que deux rencontres en quasiment deux mois, la dernière s'étant soldée il y a deux semaines par une défaite dès son entrée en lice au Masters 1000 de Cincinnati contre le futur vainqueur Borna Coric (7-6, 4-6, 6-3).

Le n°3 mondial - qui sera n°1 en cas de victoire finale, et même peut-être moins en fonction du parcours de Daniil Medvedev -, n'avait pas non plus joué à Flushing Meadows depuis trois ans et son quatrième sacre à New York, manquant l'édition 2020 à cause du Covid et celle de la saison passée sur blessure. Comme tout un chacun, il admet avoir ressenti un peu de nervosité : "C'est toujours excitant, mais après le premier set, j'ai réussi à passer outre. J'ai mieux joué, je suis content même si ce n'était pas parfait. Mais c'était juste un jour pour faire le job, même sans jouer parfaitement. Si je saisis les opportunités dès le début, ça peut tourner plus vite en ma faveur... On se sent plus relax. C'était rude, mais dans un sens, ça doit m'aider. Il faut être suffisamment humble pour accepter la bagarre et souffrir." Rafael Nadal affrontera au deuxième tour Fabio Fognini.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.