Wimbledon annulé et Roland-Garros privé de points ?

Wimbledon annulé et Roland-Garros privé de points ?©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 30 mars 2020 à 10h48

Selon le vice-président de la Fédération allemande de tennis, interrogé dans L'Equipe, les organisateurs de Wimbledon vont annoncer l'annulation du mythique tournoi ce mercredi, et Roland-Garros pourrait être privé de points.

Dick Hordoff n'est connu que par les spécialistes très pointus du tennis, en tant que vice-président de la Fédération allemande, mais ce lundi, il lâche deux informations capitales dans le journal L'Equipe : Wimbledon va annoncer son report et Roland-Garros, s'il se déroule à l'automne, se jouera sans point en jeu ! « Les tournois sur gazon ont déjà décidé de ne pas jouer. Ils attendent l'annonce de Wimbledon mercredi. Ce ne sont pas des rumeurs : ils vont annoncer l'annulation. C'est sans doute la seule décision possible. Pas un report. On peut éventuellement jouer Roland-Garros en septembre ou octobre, pas Wimbledon à cause du gazon qui serait trop humide. Et puis, vous savez, on parle de rejouer en octobre, mais on n'en est pas certains non plus. (...) Selon moi, s'ils ne trouvent pas un vaccin ou un médicament, la saison est terminée. Vous imaginez les gens se balader partout dans le monde pour un tournoi de tennis ? », se demande Dick Hordoff. Officiellement, les circuits ATP et WTA sont suspendus jusqu'au 7 juin, date de la fin de saison sur terre battue et de la saison sur herbe. La semaine passée, les organisateurs de Wimbledon ont fait savoir qu'ils réfléchissaient à toutes les possibilités (maintien, report, annulation) mais pas à celle d'un huis clos.

Hordoff : "Ce qu'a fait le président Giudicelli, c'est dégueulasse"

Quant à Roland-Garros, le sujet est bien plus compliqué. Les organisateurs ont d'ores et déjà fait savoir que le tournoi était reporté à l'automne (20 septembre - 4 octobre), mais n'ont pas reçu l'accord de la WTA et de l'ATP, qui pourraient décider de ne pas attribuer de points au tournoi parisien. Tout cela est de la faute de Bernard Giudicelli, le président de la FFT, selon Dick Hordoff. « Les dirigeants de l'ATP et de la WTA sont clairs : la manière d'agir de Roland-Garros n'est pas acceptable. (...) Personne n'est contre Roland-Garros, c'est un tournoi fantastique et très important. Mais leur façon de l'annoncer, l'absence de qualifications, les dates... Si on commence à fonctionner comme ça, le tennis est mort. Ce qu'a fait le président Giudicelli, c'est dégueulasse. Pour le tennis, pour la France. Je suis certain qu'il a paniqué parce qu'il y a des élections qui approchent (en février 2021, ndlr). L'ATP l'a dit à Roland-Garros et à la FFT : « Si vous continuez, il n'y aura pas de points ». Et ça pourrait aller plus loin : pas de points cette année, mais pas de points non plus l'année prochaine ». Voilà qui promet encore de nombreuses polémiques dans les semaines à venir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.