Wilander a apprécié le comportement de Tsitsipas

Wilander a apprécié le comportement de Tsitsipas©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 10 octobre 2020 à 20h14

Malgré sa défaite face à Nova Djokovic en demi-finale de Roland-Garros, Stefanos Tsitsipas a affiché une attitude qui a beaucoup plu à Mats Wilander, l'ancien numéro 1 mondial.



La grande finale du tableau messieurs de cette édition 2020 particulière de Roland-Garros opposera dimanche après-midi Novak Djokovic à Rafael Nadal. Le grand rendez-vous entre les deux meilleurs joueurs du monde conclura l'épreuve en apothéose en ce début d'automne frisquet à Paris. Le numéro 1 mondial et son dauphin s'affronteront pour la 56eme fois, la troisième en finale de Roland-Garros après 2012 et 2014.

Tsitsipas a poussé Djokovic aux 5 sets

Rafael Nadal a aisément dominé Diego Shwartzman en trois manches (6-3, 6-3, 7-6) tandis que Novak Djokovic s'est beaucoup plus employé. Alors qu'il paraissait sur la route d'une victoire en trois sets également, le numéro 1 mondial a dû faire du rab, poussé aux cinq manches par Stefanos Tsitsipas qui s'est réveillé à la fin du troisième opus, délivrant alors ses meilleurs coups. Le Grec a poursuivi dans le quatrième avant de s'écrouler physiquement dans l'ultime manche (6-3, 6-2, 5-7, 4-6, 6-1 pour Djokovic).

Wilander sur Tsitsipas : « Comparé aux jeunes de sa génération, comme Sascha Zverev ou Denis Shapovalov, je le trouve plus légitime en demie de Grand Chelem »

Tsitsipas a perdu mais son attitude a beaucoup plu à Mats Wilander. L'ancien numéro 1 mondial a apprécié et l'a dit dans L'Equipe, samedi. « Ce que j'ai aimé le plus chez Tsitsipas, c'est son goût du combat. Comparé aux jeunes de sa génération, comme Sascha Zverev ou Denis Shapovalov, je le trouve plus légitime en demie de Grand Chelem. Il fait vraiment partie de ce groupe-là. On voit qu'il y croit vraiment », a salué le Suédois dans le quotidien sportif. « Son charisme et son body language montrent qu'il a un besoin irrépressible de gagner pour être heureux. Ce qui est bien plus fort que de simplement vouloir gagner un match », a ajouté Wilander, triple vainqueur à Roland-Garros (1982, 1985, 1988), au sujet du 6eme joueur mondial.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.