Soupçons de match truqué : Une joueuse russe en garde en vue

Soupçons de match truqué : Une joueuse russe en garde en vue©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 04 juin 2021 à 15h03

La joueuse russe Yana Sizikova a été interpellée jeudi à Paris et placée en garde à vue, dans le cadre d'une enquête sur des paris suspects lors de son match du premier tour de Roland-Garros en double l'an dernier.


Sèchement éliminée au premier tour du tournoi de double du Grand Chelem français par la paire Sanders-Tomljanovic, aux côtés de sa compatriote Yana Sizikova (6-1, 6-1), la Russe Yana Sizikova a été interpellée jeudi à Paris, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de paris truqués à Roland-Garros. Des soupçons qui ne portent pas sur ce match, mais sur celui qu'elle avait disputé l'an dernier, toujours au premier tour du double, lors de ses débuts au tournoi parisien. Associée à l'Américaine Madison Brengle, elle s'était inclinée contre les Roumaines Andreea Mitu et Patricia Maria (7-6[8], 6-4). Ce qui n'a rien d'anormal, car ces dernières, seulement battues en huitièmes de finale par les futures gagnantes du tournoi, Kristina Mladenovic et Timea Babos, partaient favorites de cet affrontement face à la paire russo-américaine.

Des sommes "anormalement élevées"

Mais les enquêteurs s'intéressent particulièrement au cinquième jeu du deuxième set, un jeu qui avait attiré l'attention de l'Autorité nationale des jeux (ANJ), en charge de la régulation du marché français des jeux en ligne. Les Roumaines avaient réalisé un break blanc, après deux doubles fautes grossières de Sizikova. Et des sommes "anormalement élevées", de l'ordre de "plusieurs dizaines de milliers d'euros" avaient été pariées sur ce jeu, chez plusieurs opérateurs et dans plusieurs pays. 101e mondiale en double, la Moscovite de 26 ans a donc été placée en garde dans le cadre d'une enquête ouverte le 1er octobre 2020 pour "corruption sportive" et "escroquerie en bande organisée", a annoncé le parquet de Paris, rapporte l'AFP, qui a confirmé une information du Parisien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.