Simon, quelle folie !

Simon, quelle folie !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 25 mai 2022 à 09h08

Vainqueur au bout du suspense - et de la nuit - de Pablo Carreno-Busta, Gilles Simon, très soutenu jusqu'à 1h30 (!), prolonge le plaisir pour son dernier Roland-Garros.



Au bout de la nuit ! Opposé d'entrée à Pablo Carreno-Busta pour son dernier Roland-Garros, Gilles Simon, 37 ans et 158e au classement ATP, a fini par sortir le 18e joueur mondial aux alentours d'1h30 du matin (6-4, 6-4, 4-6, 1-6, 6-4 en 3h57), sur un court Simonne-Mathieu en fusion. Le tout devant un public déchaîné évidemment acquis à la cause d'un « Gillou » reconnaissant, qui a apprécié cette ambiance "incroyable".

"Il ne reste que des génies à la fin. A une heure trente, il ne reste que les vrais, a-t-il souligné. Finalement, c'était dès le début parce qu'on est déjà rentrés tard sur le terrain et c'est ultra important. Car quand Pablo me roule dessus au troisième, au quatrième et au début du cinquième et ils sont là. Pour le moindre point que je gagne, ils sont là, ils gueulent, ils se lèvent, ils chantent ; ils n'arrêtent pas. Ils n'ont jamais arrêté, du premier au dernier point. Forcément, cela aide et dès que tu regagnes un jeu, dès que tu regagnes deux jeux, tu les ressens repartir, cela te redonne un peu d'énergie."

Il a "mal partout"

Et il en avait besoin de cette énergie après avoir perdu la troisième manche, et s'être fait laminer dans la quatrième. Breaké d'entrée dans le dernier acte, il a réussi à trouver l'énergie pour recoller à 4-4, avant de convertir sa première balle de match sur le service de l'Espagnol. Simon, qui était venu rendre hommage à son pote Jo-Wilfried Tsonga quelques heures plus tôt après le dernier match en carrière du Manceau, va lui prolonger le plaisir, avec un affrontement au deuxième tour face à l'Américain Steve Johnson (92e), qu'il avait battu lors de leur unique affrontement, à Tokyo en 2014.

Mais « Gillou » va devoir bien récupérer, car il a "mal partout" : "J'ai envie d'essayer de refaire un match, de me présenter dans la meilleure forme possible. Cela va être très dur de récupérer de celui-là, mais je suis content d'avoir gagné. C'était une grosse performance, une performance inattendue. Je ne me pensais pas capable de la faire. J'ai juste en vie de profiter." Pourvu que ça dure...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.