Schwartzman s'invite à la table des grands

Schwartzman s'invite à la table des grands©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 09h00

Diego Schwartzman s'apprête à disputer ce vendredi face à Rafael Nadal sa première demi-finale en Grand Chelem. Le défi sera de taille pour l'Argentin qui ne cesse de surprendre ces dernières semaines.

Au moment du tirage au sort de ce Roland-Garros, de nombreux observateurs avaient coché une probable demi-finale entre Rafael Nadal et Dominic Thiem dans le bas du tableau. Entre le maitre des lieux et son principal concurrent sur terre battue ces dernières années, le rendez-vous semblait évident. C'était sans compter sur la ténacité et la volonté féroce de Diego Schwartzman. Vainqueur homérique de l'Autrichien en quarts de finale après plus de cinq heures de jeu, l'Argentin a bien mérité sa place dans le dernier carré. Et la petite mobylette de Buenos Aires peut même rêver franchir une marche de plus ce vendredi. Il faut dire le protégé de Juan Ignacio Chela a le vent en poupe ces dernières semaines. Lors du Masters 1000 de Rome, il a en effet réussi à casser plusieurs barrières en dominant le premier Top 5 de sa carrière avec cette victoire surprise face à Nadal, puis en atteignant sa première finale dans un tournoi de ce niveau (battu par Novak Djokovic). Sur sa lancée de cette belle semaine romaine, Schwartzman va connaître une autre première ce vendredi avec une demi-finale de Grand Chelem à son programme.

Toujours pas le moindre set perdu par Nadal

Si ce succès glané face à Nadal au Foro Italico donnera forcément de la confiance à Schwartzman. Le défi semble d'une tout autre taille ce vendredi face au maître des lieux. Interrogé sur ce match à venir, le futur huitième mondial a forcément des doutes sur ses chances de gagner avant d'affronter un homme qui a remporté le tournoi à 12 reprises : « Le fait est qu'en face à face, il a gagné neuf fois et moi une. Je ne sais pas si je serai extrêmement confiant, mais je sais que cette semaine je peux le battre. » Une tâche d'autant plus ardue que Nadal semble sur le qui-vive après sa revers romain : « Il m'a battu à Rome, ce qui va lui donner encore plus d'aplomb. J'en suis conscient. Je vais m'en remettre à mon jeu. Je vais jouer de façon agressive. Je vais essayer de jouer différemment par rapport au match à Rome ». L'Espagnol aura également sûrement à l'esprit leur match ici-même en 2018, quand Schwartzman avait réussi à l'inquiéter pendant un peu plus d'un set avant de se faire broyer le lendemain dans une rencontre disputée sur deux jours à cause de la pluie. Le numéro 2 mondial arrive bien lancé pour ce match avec toujours pas le moindre set égaré sur son passage, tout en se montrant convaincant dans la nuit de mardi à mercredi face à un Jannik Sinner plein d'audace.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.