Sampras jamais en réussite sur les courts de la Porte d'Auteuil

Sampras jamais en réussite sur les courts de la Porte d'Auteuil©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 18 septembre 2020 à 10h40

Vainqueur dans sa carrière de quatorze tournois du Grand Chelem, Pete Sampras restera un des plus grands joueurs qui n'a jamais su ajouter Roland-Garros à son palmarès.

Avant l'ère Federer-Nadal-Djokovic, Pete Sampras était largement considéré comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire du tennis. Celui qui était surnommé « Pistol Pete », en raison de ses capacités lui permettant d'être très efficace au service-volée, aura marqué son époque avec pas moins de 64 titres entre le tournoi de Philadelphie en 1992, son tout premier succès en finale sur le circuit ATP, et l'US Open 2002, son tout dernier trophée. L'Américain aura dominé le classement ATP pendant 286 semaines mais une ligne manquera toujours à son palmarès : Roland-Garros. S'il a gagné deux fois l'Open d'Australie en deux finales, sept fois Wimbledon en autant de finales et cinq fois l'US Open en huit finales, Pete Sampras n'a jamais brillé sur l'ocre.


1996, seule éclaircie pour Pete Sampras

La terre battue n'est pas une surface où le service-volée a le maximum d'efficacité, ce qui peut expliquer les difficultés de Pete Sampras lors des Internationaux de France, auxquels il a participé à treize reprises. Le meilleur résultat du natif de Washington restera un quart de finale lors de l'édition 1996. Face au futur vainqueur Evgueni Kafelnikov, Pete Sampras aura fait illusion pendant une première manche perdue au jeu décisif avant d'être dépassé par le Russe qui s'est imposé en trois manches sèches (7-6, 6-0, 6-2), payant les efforts des tours précédents, où il avait eu besoin de cinq manches pour écarter d'abord Sergi Bruguera puis Jim Courier. Une performance qui faisait suite à trois années consécutives où il avait chuté en quarts de finale, d'abord face à André Agassi en 1992 puis Sergi Bruguera en 1993 et enfin contre Jim Courier en 1994. Mais, la plupart du temps, « Pistol Pete » ne passait que rarement le deuxième tour à Roland-Garros.

Sampras : « Je joue bien sur terre battue »

Pourtant, ces difficultés sur cette surface si particulière que la terre battue n'ont jamais profondément atteint Pete Sampras. En marge de la World Team Cup en 2000, l'Américain était revenu face à la presse sur ses éventuelles appréhensions vis-à-vis de l'ocre avec une réponse pour le moins déroutante. « Je joue bien sur terre battue. Je pense que vous faites fausse route. Nous pourrions rester là et discuter pendant deux heures et faire une thérapie de groupe mais je ne pense pas que ça soit bon ni pour vous, ni pour moi, avait déclaré Pete Sampras dans des propos recueillis à l'époque par ESPN. Je n'ai pas l'impression d'être moins en confiance sur terre battue. J'ai perdu quelques matchs mais ce n'est pas le moment de paniquer. Je sais que je peux bien jouer sur terre battue. Je ne panique ni ne m'inquiète trop. Il n'y a pas de raison pour que je ne gagne pas sur terre battue. » Reste que « Pistol Pete » n'aura gagné que deux tournois sur cette surface dans sa carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.