Roland-Garros (F) : Garcia : " Mentalement, j'étais présente "

Roland-Garros (F) : Garcia : " Mentalement, j'étais présente "©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mercredi 07 juin 2017 à 19h52

Caroline Garcia est revenue en conférence de presse sur son élimination en quart de finale de Roland-Garros ce mercredi, face à Karolina Pliskova (7-6, 6-4). Si la Française a reconnu qu'elle avait encore une grosse marge de progression, elle a préféré retenir le positif de cette aventure.

Après la défaite de Kristina Mladenovic face à Timea Bacsinszky mardi, Caroline Garcia était la dernière représentante tricolore à pouvoir atteindre les demi-finales de Roland-Garros. Il n'en sera finalement rien, après son élimination en quart de finale face à Karolina Pliskova ce mercredi (7-6, 6-4). Et si la Lyonnaise n'était pas aussi attendue que sa compatriote à Paris, elle a tout de même fait part de sa frustration en conférence de presse, à l'issue de la rencontre : « Il y a toujours un goût d'inachevé, après chaque défaite. Se dire « là, je ne pouvais vraiment rien faire », c'est assez rare dans le tennis, tu as toujours des occasions. C'est difficile parce que c'était une belle aventure, et tu as toujours envie que l'aventure continue encore et encore. J'étais dans ma routine, j'avais mes bonnes habitudes, les journées étaient réglées comme du papier à musique, donc c'est décevant de voir cette aventure s'arrêter ».
Caroline Garcia : « Je me suis battue jusqu'au bout »
Mais malgré cette déception logique, la 27eme joueuse mondiale a préféré retenir le positif de son match et de son parcours dans ce Grand Chelem : « J'ai fait mon match. Il n'y a pas que des choses parfaites, il y a plein de choses sur lesquelles je peux progresser, mais au moins je suis rentrée sur le terrain, je me suis battue jusqu'au bout. J'ai réussi, même s'il y a eu des moments compliqués, à revenir, à ne pas lâcher. Parfois, dans des matchs entre guillemets important comme celui-là, à la fin je sortais frustrée, parce que j'avais l'impression de ne même pas avoir donné 100% de moi-même et oui, il y avait des choses sur lesquelles je pouvais progresser, mais je ne savais lesquelles c'était tellement c'était large, tellement je n'avais pas joué. Aujourd'hui, c'est un point de progrès, dans tout le tournoi, à chaque fois que je suis rentrée sur le terrain, j'ai donné à 100%. Même si ce n'était pas tout le temps parfait, je n'ai jamais lâché mentalement, j'étais présente ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.