Roland-Garros : Cinq finales à ne pas oublier

Roland-Garros : Cinq finales à ne pas oublier©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le jeudi 17 septembre 2020 à 23h40

Du 27 septembre au 11 octobre prochains, se déroulera Roland-Garros. L'occasion de revenir sur cinq finales ayant marqué l'histoire du Grand Chelem de tennis.


Le 27 septembre prochain, débutera une nouvelle édition de Roland-Garros. Des internationaux de France remportés à douze reprises par l'Espagnol Rafael Nadal. Mais le Majorquin n'a pas forcément été le seul à avoir marqué l'histoire du Grand Chelem de tennis. En effet, au moins cinq finales resteront certainement dans les annales. Il s'agit de Lendl-McEnroe (1984), Chang-Edberg (1989), Courier-Agassi (1991), Gaudio-Coria (2004) et Nadal-Federer (2011).

Lendl-McEnroe, l'éternelle rivalité

Après une première finale perdue en 1981 face à Björn Borg, Ivan Lendl patiente alors trois années supplémentaires avant de triompher du côté de la Porte d'Auteuil. En 1984, alors tchécoslovaque, il s'impose, en finale, face à l'Américain John McEnroe. Pourtant, il était mené deux manches à zéro, avec également trois balles de break à son encontre dans la troisième manche, mais c'est finalement McEnroe qui s'est donc effondré.

Chang, l'avènement d'un jeune talent

Et que dire alors de 1989... Cette année-là, âgé de seulement 17 ans et trois mois, Michael Chang remporte les Internationaux de France, après sa victoire en finale, contre Stefan Edberg (6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2). Un véritable exploit qui a alors permis à l'Américain de devenir le plus jeune vainqueur du Grand Chelem, mais également d'un Grand Chelem tout court.

Courier, cet inconnu du grand public

En 1991, Jim Courier, alors totalement inconnu du grand public, réalise l'exploit de se qualifier pour la finale de Roland-Garros. Une première dans sa carrière. Un duel contre Andre Agassi, pourtant annoncé grand favori, qu'il a ensuite remporté, en cinq manches (3-6, 6-4, 2-6, 6-1, 6-4), pour son premier titre en Majeur, après seulement trois ans chez les professionnels. Un exploit réédité l'année suivante, pour l'Américain qui avait conservé son titre.

Gaudio, la grosse cote

Seulement 44eme joueur mondial, Gaston Gaudio réussit l'exploit de remporter Roland-Garros, en 2004, à la surprise générale. En finale, l'Argentin s'offre le scalp de son compatriote Guillermo Coria, alors 3eme joueur mondial, malgré ses crampes dans les derniers sets. Une rencontre conclue au bout du cinquième et dernier set (0-6, 3-6, 6-4, 6-1, 8-6), pour un Gaudio renversant, qui a tout de même dû sauver pas moins de deux balles de match durant son combat.

Et de six pour Nadal !

Avec déjà cinq titres à Roland-Garros à son palmarès, Rafael Nadal n'est absolument pas rassasié en 2011, lorsqu'il se présente en finale, face à Roger Federer. L'Espagnol, âgé de seulement 25 ans, s'impose alors en quatre sets (7-5, 7-6 (3), 5-7, 6-1), au terme d'un vrai duel contre le Suisse, qui n'a absolument rien lâché. D'ailleurs, dans la première manche, c'est bien le Bâlois, au sommet de son art, qui menait 2-5 et qui s'était même procuré une balle de set.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.