Revoilà Stephens, Kenin et Swiatek au rendez-vous, Svitolina au tapis, Brady contrainte à l'abandon

Revoilà Stephens, Kenin et Swiatek au rendez-vous, Svitolina au tapis, Brady contrainte à l'abandon©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 05 juin 2021 à 19h15

Retombée au 59eme rang mondial, Sloane Stephens disputera les huitièmes de finale à Roland-Garros après sa victoire sur Karolina Muchova. En revanche, la 6eme mondiale Elina Svitolina a été éliminée. Sofia Kenin, pour sa part, a pris le meilleur sur Jessica Pegula. Tenante du titre, Iga Swiatek s'est également qualifiée. Face à Cori Gauff, Jennifer Brady a tout tenté mais a dû jeter l'éponge après le premier set.

Iga Swiatek compte bien défendre son titre aussi longtemps que possible. La Polonaise, tête de série numéro 8 de Roland-Garros, sera au rendez-vous des huitièmes de finale des Internationaux de France. Pour cela, la 9eme joueuse mondiale a pris le meilleur sur Anett Kontaveit, tombeuse de Kristina Mladenovic au deuxième tour. L'Estonienne a surpris d'entrée la Polonaise avec le break dès le premier jeu mais cette dernière a saisi sa chance de revenir à hauteur dès qu'elle s'est présentée, dans le huitième jeu. C'est finalement au jeu décisif que cette première manche s'est jouée et il n'a suffit que de deux points remportés sur le service adverse pour voir Iga Swiatek prendre l'ascendant. A partir de là, la rencontre a été à sens unique. En effet, si Anett Kontaveit a eu l'opportunité d'effacer le break concédé dès le premier jeu du deuxième set, la 31eme mondiale n'a pas su répondre aux offensives de la Polonaise. Enchaînant six jeux consécutifs, Iga Swiatek a mis un terme au suspense à sa première balle de match (7-6, 6-0 en 1h24') pour rejoindre Marta Kostyuk en huitièmes de finale.

Stephens de retour en huitièmes de finale

Depuis deux ans et son quart de finale perdu à Roland-Garros contre Johanna Konta, Sloane Stephens n'avait plus vu la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem. La gagnante de l'US Open 2017 et finaliste Porte d'Auteuil en 2018 est retombée à la 59eme mondiale, mais elle s'est offert une jolie performance ce samedi au troisième tour en sortant la tête de série n°18 Karolina Muchova, demi-finaliste du dernier Open d'Australie, deux jours après avoir éliminé sa compatriote Karolina Pliskova. L'Américaine s'est imposée 6-3, 7-5 en 1h57, en servant notamment 84% de premières balles. Stephens a remporté le premier set en breakant à 2-1, puis a mené 2-0 dans le deuxième avant de voir la Tchèque revenir pour mener 3-2, puis Stephens a breaké à 3-3, s'est fait débreaker dans la foulée, avant de signer le break décisif sur un jeu blanc à 5-5. La voici donc de nouveau en deuxième semaine, et ce sera encore contre une Tchèque, Barbora Krejcikova. La n°33 mondiale, victorieuse du tournoi de Strasbourg il y a une semaine, a poursuivi sur on impressionnante lancée en s'offrant la n°6 mondiale Elina Svitolina, qui n'aura pas été beaucoup plus loin que son fiancé Gaël Monfils. Krejcikova s'est imposée 6-3, 6-2 en 1h40 dans un match marqué par huit breaks. La Tchèque a mené 2-0 dans le premier set, puis l'Ukrainienne a remporté trois jeux de suite, avant de se faire breaker à 3-3 et 5-3 (après un jeu interminable de 31 points à 4-3 !). Dans le deuxième, Krejcikova a mené 2-0, s'est fait débreaker dans la foulée, avant de s'envoler en prenant le service adverse à 2-1 et 5-2. Ce sera donc un huitième de finale entre deux joueuses non têtes de série, qui ne se sont encore jamais affrontées.


Kenin prend le meilleur sur Pegula

Finaliste de Roland-Garros l'an passé, Sofia Kenin disputera bien les huitièmes de finale cette année. Pour cela, la tête de série numéro 4 des Internationaux de France a dominé sa compatriote Jessica Pegula. Si l'entame de match a été rondement menée et l'a vu mener trois jeux à rien, Sofia Kenin a ensuite baissé de pied, laissant la tête de série numéro 28 terminer le set par une série de quatre jeux consécutifs pour prendre les devants dans cette rencontre. Avec les quatre premiers jeux de la deuxième manche en poche, la numéro 5 mondiale s'est rassurée et, malgré un débreak, l'Américaine a serré le jeu pour revenir à hauteur de manière autoritaire. La dernière manche a vu les deux joueuses s'échanger des breaks mais à l'avantage de Sofia Kenin. Cette dernière a ensuite dû sauver une balle de débreak dans le sixième jeu avant de dérouler pour conclure la rencontre sur son service (4-6, 6-1, 6-4 en 1h58'). Au tour suivant, l'Américaine retrouvera la tête de série numéro 17 Maria Sakkari. Face à Elise Mertens, la Grecque a concédé d'entrée le break avant de recoller à deux jeux partout puis de faire la différence au dernier moment. Les deux joueuses ont échangé les breaks à deux reprises dans la deuxième manche, qui s'est conclue au jeu décisif en faveur d'Elise Mertens mais cette dernière n'a ensuite pas su résister à l'accélération de la 18eme joueuse mondiale qui s'impose à sa première balle de match (7-5, 6-7, 6-2 en 2h54').

Jabeur renversante, Gauff profite de l'abandon de Brady

Tête de série numéro 25, Ons Jabeur a su inverser la tendance face à Magda Linette. La Tunisienne a, en effet, concédé la première manche en perdant les quatre derniers jeux. Toutefois, la Polonaise n'a ensuite pu gagner qu'un seul jeu jusqu'au terme de la rencontre pour un nette victoire d'Ons Jabeur (3-6, 6-0, 6-1 en 1h29'). Cette dernière retrouvera en huitièmes de finale Cori Gauff. L'Américaine, tête de série numéro 24, n'aura passé qu'une vingtaine de minutes sur le Court Suzanne-Lenglen. Visiblement diminuée, Jennifer Brady a tenté de défendre ses chances mais, ne parvenant à remporter qu'un seul jeu de service dans un premier set à sens unique. La tête de série numéro 13 des Internationaux de France a alors fait appel au service médical avant, en larmes, de se résigner à jeter l'éponge (6-1, 0-0 en 24 minutes). Marta Kostyuk a également validé son billet pour les huitièmes de finale à l'issue d'une rencontre à sens unique et bouclée en à peine une heure face à Varvara Gracheva (6-1, 6-2 en 1h01'). L'Ukrainienne croisera donc le fer avec Iga Swiatek.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.