Pour Wilander, ce sera " un vrai défi " pour Nadal cette année

Pour Wilander, ce sera " un vrai défi " pour Nadal cette année©Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le lundi 28 septembre 2020 à 15h52

Alors que Rafael Nadal va entamer son tournoi lundi après-midi, ce Roland-Garros 2020 sera un « vrai défi » pour l'Espagnol selon Mats Wilander, l'ancien triple lauréat du Grand Chelem français.



Lauréat à douze reprises de Roland-Garros, Rafael Nadal va entamer la défense de son titre lundi sur le court Philippe-Chatrier face au Biélorusse Egor Gerasimov. Contre le 83eme mondial, l'Espagnol ne devrait pas connaître trop de problème pour franchir le premier tour, mais la suite et surtout la deuxième semaine pourraient s'avérer plus compliquées. Les balles risquent de l'enquiquiner cette année comme le temps parisien maussade.

Pour Mats Wilander, triple vainqueur des Internationaux de France (1982, 1985, 1988), Nadal va vivre un tournoi où « tout ou presque est nouveau pour lui ». « Je ne crois pas que le fait de devoir changer sa routine, comme son hôtel par exemple, affectera son état d'esprit et son niveau de jeu. Il sait tout ça depuis longtemps, il a eu le temps de le digérer. Il sait que le tournoi sera presque à huis clos, que les balles ont changé, etc. Il va juste trouver une nouvelle routine », souligne le Suédois dans L'Equipe, lundi.

Wilander sur Nadal : « Si la terre est lourde, ce ne sera pas très facile pour lui de tourner autour de son coup droit »

« Le vrai problème, c'est qu'il fera plus froid et que la quinzaine s'annonce pluvieuse, ce qui rendra son jeu moins efficace, ajoute Wilander. Lors de la finale 2012, je me souviens qu'il avait perdu huit jeux d'affilée contre Novak Djokovic quand il s'était mis à pleuvoir. Il semblait perdu. Le report de la finale au lendemain l'avait tiré d'affaire. Si la terre est lourde, ce ne sera pas très facile pour lui de tourner autour de son coup droit et de balader son adversaire aux quatre coins du terrain », ajoute Wilander qui « imagine donc qu'il va essayer de raccourcir l'échange, de jouer plus agressif, comme il le fait depuis des années sur les autres surfaces ».

Les adversaires « savent exactement ce qu'ils doivent faire pour le battre »

« Bien sûr, il l'a déjà fait à Wimbledon et à l'US Open, explique Mats Wilander. Mais ce n'est pas vraiment son style de jeu habituel à Roland-Garros. Ici, ce sera un vrai défi parce qu'il va devoir s'adapter émotionnellement, physiquement et techniquement ». L'ancien numéro 1 mondial conclut : « Toutes ces données, les gars les connaissent très bien. Ils savent aussi que Diego Schwartzman l'a battu à Rome. Ils savent qu'il n'arrive pas à Roland avec quatre titres au compteur. Ils ont vu Robin Söderling (2009) et Djokovic (2015) le battre sur le central de Roland. Ils savent exactement ce qu'ils doivent faire pour le battre, notamment frapper très fort sur son coup droit. » Nadal pourrait affronter Dominic Thiem en demi-finales, l'affiche des deux dernières finales à la Porte d'Auteuil.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.