Nadal : " Un gros challenge contre Goffin "

Nadal : " Un gros challenge contre Goffin "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 30 mai 2019 à 11h00

Après s'être chauffé contre deux qualifiés allemands, Rafael Nadal s'attaquera vendredi aux choses sérieuses, avec un troisième tour contre David Goffin. Si ce match peut paraître largement dans les cordes du tenant du titre sur le papier, le Majorquin a assuré devant la presse après son succès contre Maden qu'il se méfiait beaucoup du Belge.



Comment analysez-vous votre nouvelle victoire expéditive contre un jeune joueur allemand de nouveau Yannick Maden ?
Ca a été un bon match. Les deux premiers sets n'ont pas été incroyables, mais plutôt positifs. Au troisième set, pour être honnête, j'ai perdu un peu de concentration, d'intensité et de toute façon, tous les matchs deviennent difficiles. Ce match est devenu difficile lui aussi. J'ai eu des occasions à 1-1. Je crois que j'étais à 0-30. Puis j'ai breaké à 2-3. Ensuite il m'a débreaké, puis j'ai rebreaké. Et puis, j'ai fait deux doubles fautes. Je crois que c'est une question de concentration, mais mon sentiment sur ce match est plutôt positif. Quand j'ai fait des erreurs, j'ai été breaké. Puis j'ai fini par rebreaker et gagner.

Etes-vous satisfait de votre niveau de jeu ou estimez-vous que vous ayez encore des choses à améliorer ?
Il y a toujours des choses à améliorer ! Ca fait partie du travail. Pour l'instant, j'ai joué deux bons matchs en trois sets. Maintenant, j'ai des adversaires très difficiles qui m'attendent. Ce sera déjà très dur de jouer contre David (Goffin), qui est un bon joueur, même s'il a été blessé. J'espère pouvoir jouer au niveau nécessaire.

Peut-on parler de victoire « facile » ou n'aimez-vous pas ce terme ?
Non, je n'aime pas le mot « facile ». Quand vous gagnez, ça a toujours l'air facile. Et quand vous jouez bien, les choses ont l'air plus facile alors que quand vous jouez mal, les choses ont l'air difficile. Mais je peux dire que c'est une victoire « confortable », où j'ai maîtrisé la plupart du temps et c'est tout ce qui compte.

Nadal : « A Madrid, on avait joué des coups fantastiques »

Vous avez dit qu'un match très difficile vous attendait au prochain tour contre David Goffin. En quoi David Goffin représente-t-il à vos yeux un adversaire difficile ?
C'est un joueur très complet. Il a tous les bons coups. Il a eu une carrière fantastique. On s'est souvent entraînés ensemble. On se connaît bien. C'est un adversaire face auquel il faut bien jouer si vous voulez gagner. Il est rapide. Il frappe avec les bons angles. Pour être honnête, c'est un gros challenge de jouer contre lui au troisième tour. Je ferai de mon mieux pour être prêt.

A Madrid, il y a deux ans, vous vous étiez imposé sèchement (6-3, 6-1) après qu'une décision de l'arbitre a complètement fait sortir Goffin de son match. Vous en souvenez-vous ?
Oui, je me souviens, l'arbitre avait fait une erreur. Pour être honnête, je ne me souviens pas trop de ce qu'il s'est passé dans le passé. C'était il y a longtemps. Ce qui compte, c'est que je sais quel type de joueur il est. Et je sais que si je veux gagner contre lui, il faut que je joue bien. C'est à peu près tout. Après, ce match de Madrid avait été un bon match. Je me souviens de coups fantastiques de lui puis de mois lors de deux jeux au deuxième set. C'était un très bon match, à un bon niveau de tennis.

Les conditions sont changeantes depuis le début de ce Roland-Garros. Quelles conditions aimeriez-vous pour affronter Goffin ?
J'aime les conditions avec un rebond plus vif. Pour un joueur sur terre battue, on pense toujours qu'il faut un rebond long, mais non ! C'est l'inverse pour moi. Je préfère quand il fait chaud, quand il fait beau et sec pour que le rebond soit plus vif. Voilà ! Si on me demande ce que je préfère : je préfère une température agréable et du soleil. Après, pour ce qui est des balles, elles sont les mêmes depuis quelques années, ça ne change donc pas grand-chose.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.