Nadal peut-il vraiment aller au bout à Paris ?

Nadal peut-il vraiment aller au bout à Paris ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 19 mai 2022 à 13h18

Arrivé mercredi à Roland-Garros, Rafael Nadal briguera un 14eme sacre à Paris et un 22eme Grand Chelem.



A partir de dimanche, le monde entier et les fans de sport en particulier scruteront ses moindres faits et gestes. Le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison de la petite balle jaune s'élancera à Roland-Garros, une terre où il briguera un 14eme couronnement. Oui, cela fait toujours drôle de l'écrire et d'en parler : 14, car Rafael Nadal a déjà remporté les Internationaux de France un nombre de fois pharamineux, c'est-à-dire à 13 reprises. Un chiffre proprement hallucinant que l'on ne reverra peut-être jamais. L'Espagnol, numéro 5 mondial, ajoutera-t-il un nouveau sacre à sa splendide collection ? L'incertitude est prégnante à quelques jours du lancement de Roland-Garros...

Dans quel état sera Nadal à Roland-Garros ?

Le vainqueur du premier Majeur de l'année à l'Open d'Australie a déjà prouvé un sacré paquet de fois qu'il était capable de tout, même à son âge avancé (il va bientôt fêter ses 36 ans, un anniversaire célébré chaque année à Paris durant Roland-Garros, le 3 juin, jour des demi-finales du tableau masculin cette année...). Mais après une entame 2022 tonitruante (3 tournois glanés d'affilée à Melbourne, Open d'Australie et Acapulco), Rafael Nadal s'est blessé à une côte au Masters 1000 d'Indian Wells, n'a jamais débuté aussi tard sa préparation sur terre battue (il a raté les habituels tournois de Monte-Carlo et Barcelone avant de commencer à Madrid) et a de nouveau été touché au pied en 8emes de finale du Masters 1000 de Rome contre Denis Shapovalov.


3 petites victoires sur terre battue cette année

Dans quel état arrivera le recordman de victoires en Grand Chelem (21) à la Porte d'Auteuil ? Des indices rassurants ont été semés mercredi soir puisque « Rafa » Nadal s'est entraîné sur le court central Philippe-Chatrier avec entrain et sans gêne apparente. « Rafa est parti de Rome vendredi matin très tôt et a vu son médecin à Barcelone, a indiqué son agent Benito Perez-Barbadillo à L'Equipe. Il s'est reposé le week-end, s'est entraîné lundi et mardi et il est arrivé aujourd'hui (mercredi) vers 13 heures à Paris. » Cela semble aller donc, a priori. Mais l'Espagnol peut-il vraiment pour autant aller au bout une nouvelle fois avec une si maigre préparation (seulement 3 victoires sur l'ocre contre Kecmanovic, Goffin et Isner à Madrid et Rome) ?

Si les pépins physiques le laissent tranquille, on pourrait être tenté de répondre par la positive concernant le bonhomme et son passé de champion unique, notamment à Paris. « Rafa vient ici avec son docteur pour toute la durée du tournoi, souligne Perez-Barbadillo. Il peut trouver des solutions temporaires s'il le faut et ça va lui donner confiance. Pour l'instant, on dirait qu'il bouge bien, non ? Après, on verra. » Après, ce pourrait aussi être ce que révélera le tirage au sort prévu jeudi soir. Novak Djokovic, numéro 1 mondial et tout frais vainqueur à Rome, ou Carlos Alcaraz, tombeur de Nadal en quarts à Madrid avant de remporter le tournoi, pourrait se dresser face au roi de la terre battue dès les quarts de finale...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.