Nadal : "La douleur est toujours là, elle ne va pas disparaître"

Nadal : "La douleur est toujours là, elle ne va pas disparaître"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 20 mai 2022 à 17h33

Ne se jugeant pas favori, ce qui fait toujours sourire lorsqu'il s'agit de Rafael Nadal, ce dernier rappelle une énième fois que ses soucis de pied l'escortent de manière constante, et que l'enjeu pour lui est de savoir gérer cette difficulté physique.



Rafael Nadal ne tire pas la sonnette d'alarme à trois jours de son entrée à Roland-Garros - puisqu'on a appris qu'il démarrerait lundi. "La douleur est toujours là, elle ne va pas disparaître. La question n'est pas là, mais de savoir si elle est trop forte ou pas, si elle me permet de jouer avec de vraies chances de gagner. C'est mon objectif. Je vis avec au quotidien, ce n'est pas une surprise pour moi." Voilà qui pourrait paraître inquiétant, mais comme l'Espagnol l'explique donc lui-même, c'est le lot de sa carrière depuis des mois et même des années. Ce qui ne l'a pas empêché, contre toute attente, de remporter l'Open d'Australie en janvier pour devenir le seul recordman des titres gagnés lors des tournois du Grand Chelem (21) : "A Melbourne, je me suis mis en position d'avoir une chance. Ce n'est pas différent à Roland-Garros, donc ça peut encore se produire."

On n'en doute évidemment pas pour celui qui s'est imposé treize fois sur les lieux... Et qui a beau jeu, cette année, de s'enlever toute pression : "Si on regarde les résultats, ils disent que je ne suis pas le favori. Mais ça ne m'a jamais beaucoup préoccupé. Même quand j'étais favori, je ne me voyais pas favori, juste comme un des candidats. Dans ma carrière, j'ai toujours pensé ainsi. Cette année, je ne crois nullement être le favori." Les regards se tournent inévitablement vers Novak Djokovic, vainqueur du Masters 1000 de Rome, ainsi qu'en direction de son jeune compatriote Carlos Alcaraz, vainqueur du Masters 1000 précédent à Madrid après avoir battu successivement Rafael Nadal, Novak Djokovic et Alexander Zverev. Les deux hommes sont situés dans sa partie de tableau, potentiellement en quarts pour "Djoko" et en demies pour Carlos Alcaraz.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.