Mary Pierce, un sacre parisien oublié ?

Mary Pierce, un sacre parisien oublié ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 19 septembre 2020 à 14h01

Si aucun(e) autre Tricolore n'a réussi à s'imposer en simple à Roland-Garros depuis Mary Pierce en 2000, l'ancienne numéro 3 mondiale estime ne pas avoir eu la reconnaissance qu'elle méritait en France.

Depuis le sacre de Mary Pierce en 2000 à Roland-Garros, plus aucun représentant tricolore n'a réussi à remporter les Internationaux de France en simple. L'ancienne numéro 3 mondiale avait battu en finale l'Espagnole Conchita Martinez (6-2, 7-5), après avoir écarté lors des tours précédents Monica Seles et Martina Hingis. Et pourtant, alors qu'on célèbre cette année le 20e anniversaire de son titre, celle qui est née à Montréal d'un père américain et d'une mère française n'a jamais vraiment eu la reconnaissance qu'elle méritait. Et elle s'en était émue dans un entretien accordé au Figaro il y a quelques mois.

"Pas acceptée comme Mary la Française"

"La France est un pays où les hommes comptent plus... C'est ainsi, constatait-elle amèrement. Mais la dernière fois où la France a été titrée à Roland-Garros en simple, c'était moi. J'ai disputé trois finales (1994, 2000 et 2005). Quel est le représentant français qui a fait ça dans l'histoire du tennis moderne ? Aujourd'hui encore, je ressens que je ne suis pas acceptée comme Mary la Française. Je ne le comprends pas. Dans L'Équipe Magazine qui va sortir samedi, en une, il y a une petite photo de moi et une grande de Guga (Kuerten, vainqueur en 2000). J'ai beaucoup de respect pour lui, mais ce n'est pas normal. Si c'était Amélie (Mauresmo) ou Yannick qui avaient gagné il y a vingt ans, on les mettrait encore en grande photo... J'ai joué pour la France toute ma carrière, gagné deux Fed Cup en 1997 et 2003 et disputé trois fois les JO..."


Malgré ce désagrément, le Central de Roland-Garros reste toujours "l'endroit (qu'elle) aime le plus au monde." Mais c'est à quelques dizaines de mètres du Philippe-Chatrier, sur le court Suzanne-Lenglen, qu'elle a signé l'un des plus beaux coups de l'histoire du tournoi. Lors de son match contre Seles, elle avait réussi un incroyable coup entre les jambes, qui avait lobé son adversaire et finit sa course sur la ligne ! "C'est le plus beau coup de ma carrière. Je le faisais parfois pour m'amuser à l'entraînement. Dans l'échange, elle me faisait courir de droite à gauche, et la balle, alors, arrive sur moi, et il n'y avait rien à faire d'autre qu'un coup réflexe. J'ai sauté, tapé la balle entre les jambes. Je ne m'attendais pas à la toucher et que ce soit en plus un lob gagnant. Quand je revois les images, je m'étonne moi-même, je ne savais pas que je pouvais sauter aussi haut (sourires) !", s'en amuse-t-elle aujourd'hui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.