Leconte, le dernier Français finaliste à Roland-Garros

Leconte, le dernier Français finaliste à Roland-Garros©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 19 septembre 2020 à 22h42

A deux semaines d'un Roland-Garros 2020 qui s'annonce particulier, retour sur quelques grands moments des Internationaux de France. Il y a 32 ans, Henri Leconte échouait à imiter Yannick Noah en finale.



Le 5 juin 1988, Henri Leconte perd en finale de Roland-Garros contre Mats Wilander (7-5, 6-2, 6-1). Ecrasé par la pression malgré un superbe début de match, le Français subit la loi du Suédois. "On m'en parle, on m'en parle un peu, oui, admet encore en 2020 le dernier joueur tricolore finaliste du côté de la Porte d'Auteuil. Mais c'est surtout chaque année, moi quand je reviens à Roland-Garros, je me dis que je me suis arrêté sur la dernière marche... J'aurais préféré perdre en demies." Chahuté par le public, il prononce cette phrase culte lors de son discours : "J'espère que vous avez compris mon jeu." "Gagner, ça change ta vie, s'exclamait-il à nouveau, 32 ans plus tard. C'est autre chose. Honnêtement, c'est différent. Bon, j'ai la Coupe Davis. Mais 1988 restera toujours un peu en travers, c'est normal."

Plus de trois décennies plus tard, il reste le dernier Français à avoir joué la finale à Roland-Garros. "C'est fou ! C'est dingue, quand tu y penses. C'est vrai qu'à un moment, je me suis dit que c'était sympa. Mais bon les gars, faut y aller quand même, quoi !" "Riton" a disputé ce jour-là la seule finale de sa carrière lors d'un tournoi du Grand Chelem. Wilander, lui, prenait sa revanche sur les joueurs tricolores, après avoir été battu par Yannick Noah en 1983. Il en profitait aussi - et surtout - pour décrocher sa troisième couronne aux Internationaux de France, ce qui fait de lui le troisième joueur le plus titré depuis l'ère Open à Paris, derrière Rafael Nadal (douze titres) et Björn Borg (six) et à égalité avec Gustavo Kuerten et Ivan Lendl.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.