La rage de Gauff

La rage de Gauff©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 09 juin 2021 à 17h37

Battue par la Tchèque Barbora Krejcikova pour son premier quart de finale en Grand Chelem mercredi à Roland-Garros, Cori Gauff en a cassé sa raquette de rage. Mais la jeune Américaine (17 ans) s'est battue jusqu'au bout et compte bien confirmer à Wimbledon.



Elle n'a pas réussi à se contenir. Favorite face à Barbora Krejcikova, Cori Gauff, qui disputait son premier quart de finale en Grand Chelem, a fini par s'incliner en deux manches contre la Tchèque mercredi Porte d'Auteuil (7-6[6], 6-3 en 1h54 de jeu). Et la jeune Américaine (17 ans) a donc craqué dans la deuxième manche, après avoir concédé un sixième jeu consécutif sur une double-faute. Elle a en explosé sa raquette de rage, ce qui a eu le don de la réveiller. Car si elle a ensuite été menée 5-0, « Coco » a marqué trois jeux consécutifs pour revenir à 5-3, avant de s'incliner sur la sixième balle de match de Krejcikova. De quoi avoir des regrets, surtout sur une première manche où elle a mené 3-0, avant d'obtenir des balles de set à 5-3 (1), à 6-5 (2) puis dans le tie-break (2).

"Je suis vraiment déçue de ne pas avoir pu conclure le premier set. Mais après le match, mon sparring-partner m'a dit que ce match ferait probablement de moi une championne dans le futur. Et j'y crois vraiment, a-t-elle confié en conférence de presse, avant d'être questionné sur le fait qu'elle n'a rien lâché dans ce match. J'ai toujours été comme ça. Je ne veux jamais abandonner. Aujourd'hui, je me suis vraiment battue jusqu'au dernier point. Je suis fière de ne pas avoir laissé tomber, ce que j'aurais facilement pu faire quand j'étais menée 5-0 ou 5-1. Et oui, je pense que perdre ce genre de matchs va m'aider pour la suite. Je pense que si je continue à me battre comme ça, les autres joueurs commenceront peut-être à être nerveuses quand elles mèneront face à moi, parce qu'elles savent que je ne lâcherai jamais rien." Une philosophie que la prodige d'Atlanta tentera de continuer à mettre en application à Wimbledon, où elle s'était révélée aux yeux du monde en 2019 en atteignant les huitièmes de finale à l'âge de 15 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.