Jeanjean s'offre Pliskova et se hisse au troisième tour !

Jeanjean s'offre Pliskova et se hisse au troisième tour !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 26 mai 2022 à 12h22

De retour sur les circuits après avoir très longtemps disparu des radars, Léolia Jeanjean connaît une renaissance dorée dans ce Roland-Garros auquel elle participe pour la première fois de sa vie. Jeudi, la Montpelliéraine de 26 ans classée 227eme mondiale et invitée par les organisateurs s'est qualifiée pour le troisième tour en corrigeant (6-2, 6-2) la numéro 8 au classement Karolina Pliskova. Incroyable.

Léolia Jeanjean. Voici assurément le nom de la révélation de ce Roland-Garros. Le pire, c'est qu'elle n'en est pas réellement une. Avant de disparaître complètement des radars en raison d'une triple luxation d'une rotule à l'âge de quatorze ans alors qu'elle pouvait espérer avant l'heure et sans trop se tromper un avenir radieux au plus haut niveau du tennis mondial, la Montpelliéraine faisait en effet partie des meilleures joueuse de la planète dans sa catégorie. Douze ans plus tard, le phœnix au parcours si atypique a décidé de renaître de ses cendres Porte d'Auteuil, où la joueuse très longtemps disparue des radars et abandonnée par la Fédération française de tennis selon ses dires n'avait encore jamais mis les pieds. La FFT, comme un symbole, a décidé de lui offrir une invitation pour le grand tableau. Elle a bien fait car voici la sensation Jeanjean au troisième tour du tournoi. La 227eme mondiale a en effet donné une leçon de tennis (6-2, 6-2 en 1h15) jeudi en ouverture du programme du jour à la numéro 8 mondiale Karolina Pliskova, déjà passée tout près du précipice deux jours plus tôt contre une autre Française Tessah Andrianjafitrimo.


Pliskova balayée !



Cette fois, la Tchèque, ex-meilleure joueuse du circuit, n'a pas évité le couperet face à cette Française qui revient de nulle part, au même titre qu'il était impensable de se dire qu'elle se trouverait aux portes de la troisième semaine pour son tout premier Roland-Garros. Pliskova, elle, l'a vite compris en voyant le jeu tout en variation de la talentueuse Héraultaise l'empêcher de développer son jeu d'attaque et la faire complètement déjouer, plus généralement. Certes, la Tchèque a beaucoup de mal cette saison. Jeudi, breakée rapidement dans le premier set avant de vivre la même mésaventure d'entrée dans la manche suivante, elle n'a tout simplement pas existé face à une flamboyante Jeanjean, de surcroît poussée par tout le public du court Simone-Mathieu qu'elle a irradié ensuite de son si beau sourire.


"Je suis déjà très contente d'être ici, mais je ne réalise pas trop ce qu'il se passe, c'est tellement incroyable !" La protégée de Thomas Delgado va devoir très vite réaliser, car un troisième match l'attend samedi, contre la Roumaine Irina-Camelia Begu, 63eme et passée tout près de la disqualification jeudi contre Ekaterina Alexandrova après que sa raquette, qu'elle venait de lancer, a rebondi dans le public et manqué de toucher un enfant d'un rien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.