Il n'y a plus de Français à Roland-Garros

Il n'y a plus de Français à Roland-Garros©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le lundi 03 juin 2019 à 17h15

Eliminé après un énorme combat et plusieurs balles de match sauvées face à Kei Nishikori, Benoit Paire a été rejoint par Gael Monfils quelques heures plus tard qui, lui, n'a eu aucune chance contre Dominic Thiem.

Depuis plus d'une semaine, Benoit Paire joue avec le cœur et les émotions des spectateurs de Roland-Garros. Après le marathon qu'il a parcouru face à Pierre-Hugues Herbert, l'Avignonais a remis ça contre Kei Nishikori. Et avec une interruption à cause de la nuit cette fois, comme pour rajouter encore un peu plus de dramaturgie à ce thriller. Au bout du compte, Paire s'est incliné au terme d'un duel qui a joué les prolongations pendant près de deux heures ce lundi (6-2, 6-7 (8), 6-2, 6-7 (8), 7-5). Frustrant tant il a eu les opportunités pour enfin rallier les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Mais ce résultat est loin d'être rageant pour le Français qui s'est tellement battu et a tout donné pour rivaliser avec un des meilleurs joueurs du circuit.

Paire n'exploite pas ses balles de set, Nishikori se liquéfie sur ses balles de match

On avait quitté Benoît Paire mené et parfois agacé par la réussite de son adversaire dimanche soir. Ce lundi midi, le Français est revenu apaisé et avec de l'appétit. Après un jeu d'observation, l'Avignonais a breaké Nishikori pour prendre les devants. Et dicter son rythme à une fin de match qui allait être riche en rebondissements. Plus entreprenant, le 38eme mondial a manqué de réaliser le double-break dans la foulée. Une occasion qui lui a coûté cher. Nishikori a débreaké pour revenir à 4-4. Un scénario difficilement imaginable tant le récent vainqueur du tournoi de Lyon paraissait dominateur dans les échanges. A 6-6, il n'y avait plus qu'un tie-break pour départager les deux hommes. La donne était simple : la victoire de Nishikori ou la renaissance de Paire. Ce jeu décisif insensé a offert un peu des deux. Grâce à un retour puissant puis sur une faute du 7eme mondial, Paire a sauvé deux balles de matchs. Mais il a aussi gâché une balle de set avec une double-faute avant de rafler la mise sur un revers gagnant.

Paire a servi pour le match

C'était reparti pour une manche de bonheur, de plaisir, d'émotion et de suspense. Et encore une fois, c'est Paire qui a pris les devants. Si sa balle de break est d'abord sauvée par l'ancien numéro 4 mondial, il est finalement parvenu à mener 4-1. Le plus dur semblait alors être fait. Mais pas dans ce match. Rien n'a été acquis jusqu'à l'annonce de l'arbitre de chaise. La variété du jeu de Paire à base d'amortis a été efficace mais risquée. Elle lui a fait perdre son jeu de service à 4-2, mais lui a permis  un incroyable retour dans le jeu suivant, quand de 15-40 il a breaké son adversaire. Un jeu qui aurait pu marquer un tournant dans la rencontre ? Non plus. Nishikori a débreaké dans la foulée quand Paire servait pour le match et a finalement arraché le service adverse à 5-5 pour s'offrir une mise en jeu pour la gagne. Et s'il a pu trembler dans les jeux précédents, le Japonais a cette fois réglé la mire pour remporter cette rencontre sur sa troisième balle de match, la première du cinquième set. Benoît Paire peut s'en vouloir mais peut se réjouir du niveau affiché pendant ces dernières semaines. Le public une fois remis, pourra quant à lui repenser à l'incroyable spectacle offert par le showman français.

Grosse déception pour Monfils

Opposé à la tête de série numéro quatre pour son quatrième match à Roland-Garros, Gael Monfils n'a pas fait le match qu'il souhaitait. Le Français s'est incliné sèchement en trois sets contre Dominic Thiem après seulement 1h54 de jeu (6-4, 6-4, 6-2). Breaké à deux reprises d'entrée de match, le Français a pourtant réduit l'écart en prenant le service de son adversaire alors qu'il était mené 5-2. Malgré deux jeux consécutifs, le joueur tricolore a perdu la première manche sur un jeu blanc. Dans le deuxième acte, le 17eme mondial a d'abord rivalisé en étant impérial sur son service avant de finalement le concéder pour être mené deux manches à rien par un Autrichien en feu, auteur notamment de points remarquables. Impuissant mais toujours en vie, Monfils a bien essayé de bousculer Thiem mais le joueur de 25 ans a de nouveau fait un break rapide à 2-1 avant de creuser l'écart sur le service du Français pour se retrouver à un jeu du gain du match. Impérial, l'Autrichien n'a pas tremblé au moment de servir pour le match et de s'imposer sur sa deuxième occasion après avoir profité de nombreuses fautes directes. Il se qualifie pour les quarts de finale où il affrontera le vainqueur de la rencontre entre Karen Khachanov et Juan Martin Del Potro.



ROLAND-GARROS (France, Grand Chelem, terre battue, 21 330 500€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

Quarts de finale
Djokovic (SER, n°1) - A.Zverev (ALL, n°5)
Thiem (AUT, n°4) - Khachanov (RUS, n°10)
Wawrinka (SUI, n°24) - Federer (SUI, n°3)
Nishikori (JAP, n°7) - Nadal (ESP, n°2)

Huitièmes de finale
Djokovic (SER, n°1) bat Struff (ALL) : 6-3, 6-2, 6-2
A.Zverev (ALL, n°5) bat Fognini (ITA, n°9) : 3-6, 6-2, 6-2, 7-6(5)
Thiem (AUT, n°4) bat Monfils (FRA, n°14) : 6-4, 6-4, 6-2
Khachanov (RUS, n°10) bat Del Potro (ARG, n°8) : 7-5, 6-3, 3-6, 6-3

Wawrinka (SUI, n°24) bat Tsitsipas (GRE, n°6) : 7-6 (6), 5-7, 6-4, 3-6, 8-6
Federer (SUI, n°3) bat Mayer (ARG) : 6-2, 6-3, 6-3
Nishikori (JAP, n°7) bat Paire (FRA) : 6-2, 6-7 (8), 6-2, 6-7 (8), 7-5
Nadal (ESP, n°2) bat Londero (ARG) : 6-2, 6-3, 6-3

Vos réactions doivent respecter nos CGU.