Garcia doit améliorer sa " stabilité émotionnelle "

Garcia doit améliorer sa " stabilité émotionnelle "©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 02 juin 2021 à 20h02

Battue mercredi au deuxième tour de Roland-Garros, Caroline Garcia n'a pas fait long feu cette année sur la terre battue parisienne.



Huitième de finaliste l'année dernière, Caroline Garcia ne fera pas aussi bien en 2021. La Française a été stoppée mercredi dès le deuxième tour de Roland-Garros par la Slovène Polona Hercog en deux sets (7-5, 6-4). Une grosse contre-performance pour la Lyonnaise, 58eme mondiale, contre la 73eme du classement WTA. Garcia a commis trop de fautes directes (37) et après un premier tour convaincant, son parcours s'arrête là sur ce Roland-Garros 2021.

Garcia : « Je suis un peu retombée dans mes travers à paniquer »

« Je ne vais pas dire que je vais très bien et que je suis contente d'avoir perdu. Loin de moi cette idée, surtout avec l'ambiance qu'il y avait. Elle a fait un bon match, c'est sûr, et il y a plein de choses que je peux mieux faire. Certaines choses commencent à rentrer mais il y a plein d'autres choses à travailler, notamment ma stabilité émotionnelle sur le court pour bien réussir à gérer les derniers jeux du premier set et le début du deuxième. Il y a pas mal de points d'amélioration. Est-ce que ça veut dire que je dois m'apitoyer sur mon sort ? Pas du tout. Il y a du travail, ça va prendre du temps », a expliqué après son revers Caroline Garcia qui n'est plus entraînée par son père.


« Déjà revenir physiquement et il faut continuer à travailler, a poursuivi la Française de 27 ans devant la presse. Dans mon premier match, j'ai joué très juste, avec plus de trajectoires. La différence est que j'avais du temps par rapport à la vitesse de jeu qu'elle me proposait. Aujourd'hui (mercredi), la balle arrivait beaucoup plus vite, elle était beaucoup plus lourde, notamment en coup droit. Je suis un peu retombée dans mes travers à paniquer et à vouloir renvoyer tout de suite la balle plus fort, plus vite, ça m'a fait manquer pas mal de points. »

« Sous stress, ça se passe un peu moins bien malgré ma bonne volonté »

« À la fin du premier set, j'essaie de finir le point un peu trop vite sur deux-trois points alors que je pouvais construire sur quatre-cinq frappes. Ce n'est pas ancré. Le premier match me donne beaucoup de confiance mais ce n'est pas quelque chose que je fais régulièrement, je n'ai pas gagné beaucoup de matchs. Sous stress, ça se passe un peu moins bien malgré ma bonne volonté », a conclu Caroline Garcia qui va maintenant devoir digérer cette grosse déception parisienne et se préparer pour la saison sur gazon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.