Ferro, l'anonymat lui va si bien

Ferro, l'anonymat lui va si bien©Media365

Thomas Siniecki, publié le jeudi 01 octobre 2020 à 14h00

Fiona Ferro sera opposée à un os jeudi, au deuxième tour de Roland-Garros, mais sa constance l'autorise à viser la gagne face à Elena Rybakina, la 18eme joueuse mondiale. Si tel est le cas, peut-être se fera-t-elle enfin connaître...



Fiona Ferro est revenue comme elle est partie : en gagnant sans intéresser grand monde. C'est malheureux, mais c'est ainsi. Et il n'y a pas forcément que du négatif là-dedans... "Je ne ressens pas plus d'attente que ça, avoue-t-elle ainsi. Je n'ai pas joué non plus les dernières semaines, et puis il n'y a pas de public, c'est peut-être lié à ça... Les circonstances sont vraiment particulières. J'essaie juste de faire de mon mieux." Et le mieux de la n°3 française, qui a cette particularité d'être née en Belgique, c'est de gagner tous ses matchs depuis le retour du confinement.

"Je ne le vis pas mal, j'ai de quoi m'habiller"

Et pour cause, elle a remporté rien de moins que le tournoi de Palerme début août, avant de devoir déclarer forfait pour l'US Open à cause d'un oedème à une côte. Pour sa première rencontre après près de deux mois d'arrêt, elle a donc écarté Heather Watson avec autorité au premier tour de Roland-Garros (7-6, 6-4) et peut continuer sa route dans cette discrétion qui semble lui convenir à merveille. Et lui permet de rester hyper concentrée sur son jeu : "J'étais constante sur les émotions, je suis plutôt contente. Je trouve que j'ai été courageuse, j'étais présente sur chaque point. Après, il y a certaines choses à améliorer, mais ça tombe bien puisque je vais avoir l'occasion de le faire au prochain match."

Ferro est 49eme mondiale, à un souffle donc de devenir la meilleure joueuse nationale devant Kristina Mladenovic et Caroline Garcia, respectivement 44eme et 45eme au classement WTA. Depuis 2016, seules ces deux dernières se sont échangées ce rang - avec une très nette prédominance pour Caroline Garcia. Jeudi, c'est un petit exploit qu'il faudra néanmoins à la joueuse de 23 ans contre Elina Rybakina, joueuse du top 20 mondial (18eme).


Déjà victorieuse du tournoi de Bastad l'an dernier (contre Alizé Cornet en finale), dernière représentante française à l'US Open 2019 après avoir éliminé Kristina Mladenovic, Ferro pourrait alors peut-être se trouver un équipementier... "C'est une question de temps, il faut peut-être que je joue encore mieux pour que les marques s'intéressent à moi. Après, je ne le vis pas forcément mal, j'ai de quoi m'habiller." C'est effectivement le principal. Plus que les abonnés sur les réseaux sociaux, par exemple. Sur Twitter, elle n'opère que de rares retweets et compte 3 000 followers, contre 215 000 pour Kristina Mladenovic ou 136 000 pour Caroline Garcia.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.