Ferro continue, Burel s'arrête

Ferro continue, Burel s'arrête©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365, publié le samedi 03 octobre 2020 à 18h06

Clara Burel a finalement été la première à céder samedi, pour son troisième tour devant Shuai Zhang (7-6, 7-5). A 19 ans, la Française stoppe un parcours qui restera exceptionnel quoi qu'il arrive. Fiona Ferro disputera, elle, son premier huitième de finale Porte d'Auteuil, après son succès contre Tig (6-7, 6-4, 6-0) à l'issue d'un match marathon.

Ferro inarrêtable !

A 23 ans, Fiona Ferro disputera lundi contre Sofia Kenin, vainqueur de l'Open d'Australie en début d'année, son premier huitième de finale à Roland-Garros. Comme ses précédentes adversaires, Patricia Maria Tig,  58eme au classement se voyait bien devenir la première joueuse à faire chuter la Niçoise, toujours invaincue depuis la reprise. Au lieu de cela, c'est la probable future numéro 1 française qui a ajouté, en trois sets (7-6, 4-6, 6-0) une 18eme victoire de rang à son incroyable parcours depuis début août. Au-delà de poursuivre son fabuleux parcours sur la terre battue parisienne et de rejoindre Caroline Garcia en huitièmes, Ferro a de surcroît peut-être franchi un cap supplémentaire samedi, en résistant, notamment mentalement, à une Tig très accrocheuse. La 49eme mondiale a ainsi eu besoin de plus de temps qu'il ne lui faut parfois pour conclure ses matchs pour remporter au jeu décisif (9-7) une première manche qui aura duré rien qu'à elle seule 1h24. Aussi forte dans la tête qu'infatigable sur le plan physique, la nouvelle petite perle du tennis tricolore a ensuite cédé dans la deuxième manche, mais paradoxalement, Tig, après avoir tout donné pour revenir à hauteur de cette incroyable Fiona Ferro, a été incapable de redémarrer. A l'instar d'Hugo Gaston face à Wawrinka la veille, la native de Libramont, en Belgique, ne s'est alors pas gênée pour terminer le travail sur un 6-0 toujours cinglant. Rien n'arrête décidément la nouvelle protégée du magique Emmanuel Planque.

Avec A.C

Fin de la belle aventure pour Burel

C'est terrible, mais Hugo Gaston et Clara Burel ayant commencé à créer un monstre, la déception est inévitable pour cette dernière. D'abord par son début de tournoi, la 357eme mondiale ayant déclenché une vivifiante vague de fraîcheur en passant ses deux premiers tours. Et puis surtout par ce match assez dingue face à Shuai Zhang, qui élimine donc sa deuxième Française en deux jours (7-6, 7-5, après Alizé Cornet jeudi). Le break est devenu la normalité lors de cette rencontre haletante, où les deux joueuses ont constamment été dans la réaction : treize breaks en 24 jeux.

Burel, obligée de remettre son masque à chaud sur le court Simonne-Mathieu pour répondre à France 2, s'est péniblement efforcée de prononcer quelques mots, malgré l'abattement : "J'ai eu des balles de set, donc forcément je ne suis pas passée loin. Elle a été meilleure que moi sur les points décisifs. J'espère à nouveau de belles semaines comme ça." La plus jeune Française à atteindre le troisième tour de Roland-Garros depuis Cornet en 2008 (à 18 ans, contre 19 pour Burel) a effectivement eu ces trois balles de set à 5-3, 0-40 sur le service de la Chinoise.

Puis c'était le début du bal des breaks : sa mise en jeu était prise dans la foulée, mais elle débreakait aussi sec afin de servir à nouveau pour le set. Débreak blanc, et jeu décisif perdu. Au deuxième set, la partie est devenue tout simplement irrespirable. A 3-2 pour la Chinoise, Burel a débreaké après cinq égalités. A 4-4, c'est elle qui a concédé son service après huit égalités ! La Rennaise a simplement eu le tort de ne pas débreaker une fois de plus, trop rouée de coups à 6-5 sur le service d'une Shuai Zhang qui, au final, a été encore plus accrocheuse qu'elle en renvoyant tout. Burel a fait le jeu, certes avec beaucoup trop de fautes directes (53) et ce ratio douteux, donc, de balles de break converties (6/23). Mais que la promesse est belle.

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenante du titre : Ashleigh Barty (AUS)

8emes de finale
Halep (ROU, n°1) - Swiatek (POL)
Trevisan (ITA, Q) - Bertens (PBS, n°5)
Svitolina (UKR, n°3) - Garcia (FRA)
Podoroska (ARG, Q) - Krejcikova (RTC)

Jabeur (TUN, n°30) - Collins (USA)
Ferro (FRA) - Kenin (USA, n°4)
Kvitova (RTC, n°7) - Zhang (CHN)
Siegemund (ALL) - Badosa (ESP)

3eme tour
Halep (ROU, n°1) bat Anisimova (USA, n°25) : 6-0, 6-1
Swiatek (POL) bat Bouchard (CAN, WC) : 6-3, 6-2
Trevisan (ITA, Q) bat Sakkari (GRE, n°20) : 1-6, 7-6 (6), 6-3
Bertens (PBS, n°5) bat Siniakova (RTC) : 6-2, 6-2

Svitolina (UKR, n°3) bat Alexandrova (RUS, n°27) : 6-4, 7-5
Garcia (FRA) bat Mertens (BEL, n°16) : 1-6, 6-4, 7-5
Podoroska (ARG, Q) bat Schmiedlova (SLQ) : 6-3, 6-2
Krejcikova (RTC) bat Pironkova (BUL, WC) : 5-7, 6-4, 6-3

Jabeur (TUN, n°30) bat Sabalenka (BIE, n°8) : 7-6 (7), 2-6, 6-3
Collins (USA) bat Muguruza (ESP, n°11) : 7-5, 2-6, 6-4
Ferro (FRA) bat Tig (ROU) : 7-6 (7), 4-6, 6-0
Kenin (USA, n°4) bat Bara (ROU, Q) : 6-2, 6-0

Kvitova (RTC, n°7) bat Fernandez (CAN) : 7-5, 6-3
Zhang (CHN) bat Burel (FRA, WC) : 7-6 (2), 7-5
Siegemund (ALL) bat Martic (CRO, n°13) : 6-7 (5), 6-3, 6-0
Badosa (ESP) bat Ostapenko (LET) : 6-4, 6-3

Vos réactions doivent respecter nos CGU.