Djokovic retrouvera Carreno Busta, Retrouvailles également à venir entre Tsitsipas et Rublev

Djokovic retrouvera Carreno Busta, Retrouvailles également à venir entre Tsitsipas et Rublev©Media365

Aurélien CANOT, publié le lundi 05 octobre 2020 à 23h06

Venu à bout de Marton Fucsovics, Andrey Rublev disputera pour la première fois les quarts à Roland-Garros. Il retrouvera Stefanos Tsitsipas, qu'il a battu à Hambourg il y a une semaine et qui s'est mué en bourreau de Grigor Dimitrov. De son côté, Novak Djokovic s'est encore baladé, et retrouvera Pablo Carreño Busta.

Comme on se retrouve. Une semaine après le succès en trois sets (6-4, 3-6, 7-5) en finale à Hambourg du premier face au second, Andrey Rublev et Stefanos Tsitsipas ont pris rendez-vous, cette fois à Roland-Garros, où les deux hommes disputeront les quarts de finale pour la première fois de leur jeune carrière. Battu l'année dernière par le Suisse Stan Wawrinka aux portes des quarts à l'issue d'une lutte épique (victoire de Wawrinka 8-6 au cinquième set), le Grec de 22 ans n'a laissé, cette fois, aucune chance (6-3, 7-6, 6-2, 2h32 de jeu) à un Grigor Dimitrov qui disputait là, en ce qui le concerne, le tout premier huitième de finale de sa vie sur la terre battue parisienne, à 29 ans et après trois échecs, ces trois dernières années, au 3eme tour (16emes). Lors de cette partie qui avait tout d'un choc sur le papier, mais a donné lieu, en réalité, à une partie nettement dominée par le numéro 6 mondial, le Bulgare, vainqueur du Masters 2017, n'a fait illusion que le temps d'un set, le deuxième, perdu après un jeu décisif interminable (11-9) et en ayant laissé passer deux balles de set. L'ancien numéro 3 mondial, redescendu au 20eme rang, ne s'en est pas relevé. Et comme dans le premier set, il a, de nouveau, enchaîné les fautes directes et regardé les jeux défiler, sans pouvoir contester la supériorité de Tsitsipas dans le troisième set.


Rublev a dû s'arracher 

Qualifié lui aussi pour la première fois en quarts de finale à Paris, mais déjà quart de finaliste à deux reprises en Grand Chelem, les deux fois à l'US Open, dont la deuxième tout récemment (défaite contre Daniil Medvedev), Rublev, 22 ans également, a bien davantage souffert pour se débarrasser de Marton Fucsovics (6-7, 7-5, 6-4, 7-6), après un match de près de quatre heures (3h58). Le tombeur de Medvedev au premier tour avait mieux démarré que le Russe, mais le vainqueur d'Hambourg a finalement eu le dernier mot, non sans se faire peur dans le quatrième set face au Hongrois classé 63eme à l'ATP. A trois reprises, à 5-4 contre elle, la tête de série numéro 13 s'est, en effet, retrouvée à un point de devoir disputer une cinquième manche. Heureusement pour le vainqueur d'Hambourg, son adversaire a laissé passer ces trois opportunités de relancer cette rencontre, que Rublev a finalement bouclée en quatre manches, à l'issue d'un dernier jeu décisif (le seconde de ce match) à sens unique (7-3).


Djokovic n'a pas tremblé

C'est la première fois que les deux hommes se rencontraient sur cette surface et il n'y a pas eu photo. Ce lundi, le Serbe Novak Djokovic (33 ans), numéro un mondial et tête de série n°1, s'est tranquillement qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, en battant aisément le Russe Karen Khachanov (24 ans), 16eme joueur mondial et tête de série n°15, en trois petites manches (6-4, 6-3, 6-3) et 2h26 de jeu. La partie a démarré tranquillement jusqu'à ce que le Serbe se procure deux premières balles de break, à 3-2. Dans la foulée, il a fini par prendre le service de son adversaire, avant de perdre le sien puis de reprendre la mise en jeu de son adversaire, en guise de gain du premier set (6-4). Dans la deuxième manche, après un nouveau break à 2-1, le Serbe a dû batailler et sauver quatre balles de débreak à 4-2, avant de conclure sur sa cinquième opportunité, réparties sur deux jeux (6-3). Enfin, dans le troisième et dernier set et après un nouveau break, cette fois d'entrée, Novak Djokovic semblait se diriger assez rapidement vers la victoire. Mais il a finalement été retardé par le Russe, quart de finaliste l'an passé et battu par Dominic Thiem, qui l'a débreaké à 2-1, avant de le pousser de nouveau dans ses retranchements sur son service suivant. Finalement, le mieux classé des deux a fait jouer son expérience pour s'emparer des deux dernières mises en jeu du Russe et s'imposer (6-3). Depuis le début de cette quinzaine, le numéro un mondial, lauréat des Internationaux de France en 2016, n'a encore perdu aucun set.

Carreño Busta n'est pas tombé dans le piège

Il aura l'occasion de poursuivre cette série, lors de son 14eme quart Porte d'Auteuil en 16 participations, contre l'Espagnol Pablo Carreño Busta, 18eme joueur mondial et tête de série n°17, qui a disposé de l'Allemand Daniel Altmaier, 186eme joueur mondial et issu des qualifications, en trois manches (6-2, 7-5, 6-2). Après avoir pris deux des trois premières mises en jeu de son adversaire, dans le premier set, l'Espagnol a ensuite sauvé une balle de break à son encontre à 5-1, avant de conclure sur sa deuxième balle de set (6-2). Dans la deuxième manche, Carreño Busta s'est fait de belles frayeurs. D'abord en se faisant breaker le premier, à 2-3. Et alors que son adversaire servait pour égaliser à une manche partout, à 3-5, le mieux classé des deux a fait parler son expérience pour renverser la situation et s'imposer (7-5). Ensuite, à l'issue de ce deuxième set, en faisant appel au médecin pour des maux d'estomac. Sans conséquence et dans la troisième manche, le 18eme joueur mondial s'est emparé des deux premières mises en jeu de l'Allemand, avant même de manquer, à trois reprises, de mener 5-0. Finalement, Daniel Altmaier a bien tenté de se battre jusqu'au bout mais la marche était trop haute et la tête de série n°17 a fini par avoir le dernier mot, sur sa deuxième balle de match (6-2). La belle aventure se termine donc pour le joueur issu des qualifications. Âgé de 22 ans, Daniel Altmaier disputait là tout bonnement son premier tournoi du Grand Chelem, et n'a perdu aucun set lors de ses trois premiers matchs, contre Feliciano Lopez, Jan-Lennard Struff et Matteo Berrettini, 8eme joueur mondial. Lors de la publication du prochain classement, le sixième Allemand dans la hiérarchie mondiale devrait s'installer à la 122eme place mondiale, soit son meilleur classement et un bond de 64 places. De son côté, Pablo Carreño Busta fait aussi bien qu'en 2017. A l'époque, il avait chuté, en quarts de finale, contre son compatriote Rafael Nadal. Pour viser sa première demi-finale Porte d'Auteuil, il devra donc passer l'obstacle Djokovic. Une entreprise qu'il avait réussie lors du dernier US Open, en huitièmes de finale, mais c'était alors suite à la disqualification du Serbe. Cette fois, forcément, le contexte sera différent.

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

Quarts de finale
Djokovic (SER, n°1) - Carreño Busta (ESP, n°17)
Rublev (RUS, n°13) - Tsitsipas (GRE, n°5)
Schwartzman (ARG, n°12) - Thiem (AUT, n°3)
Sinner (ITA) - Nadal (ESP, n°2)

8emes de finale
Djokovic (SER, n°1) bat Khachanov (RUS, n°15) : 6-4, 6-3, 6-3
Carreño Busta (ESP, n°17) bat Altmaier (ALL, Q) : 6-2, 7-5, 6-2
Rublev (RUS, n°13) bat Fucsovics (HON) : 6-7 (4), 7-5, 6-4, 7-6 (3)
Tsitsipas (GRE, n°5) bat Dimitrov (BUL, n°18) : 6-3, 7-6 (9), 6-2

Schwartzman (ARG, n°12) bat Sonego (ITA) : 6-1, 6-3, 6-4
Thiem (AUT, n°3) bat Gaston (FRA, WC) : 6-4, 6-4, 5-7, 3-6, 6-2
Sinner (ITA) bat A.Zverev (ALL, n°6) : 6-3, 6-3, 4-6, 6-3
Nadal (ESP, n°2) bat Korda (USA, Q) : 6-1, 6-1, 6-2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.