Djokovic : "J'espère que le juge de ligne va bien"

Djokovic : "J'espère que le juge de ligne va bien"©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le lundi 05 octobre 2020 à 21h27

Après sa qualification pour les quarts de finale de Roland-Garros, Novak Djokovic a balayé différents sujets en conférence de presse et notamment ce nouvel épisode avec un juge de ligne.

Vainqueur dans un match plutôt tranquille de Karen Khachanov ce lundi en huitièmes de finale, Novak Djokovic n'a pas fait l'objet de nombreuses questions sur son match en conférence de presse. Le n°1 mondial a en revanche évoqué d'autres sujets annexes, comme ce nouvel épisode avec un juge de ligne qui a hérité d'une balle en pleine tête suite à un retour manqué par le Serbe. « A vrai dire, j'aimerais savoir comment il va, car je crois que son front était un peu rouge là où la balle a atterri, a réagi Djokovic victime d'une disqualification lors du dernier US Open pour avoir expédié une balle sur une juge de ligne après un geste d'humeur. J'espère qu'il va bien. En tout cas, je trouve qu'il a très bien réagi, et de façon très courageuse, mais en tout cas, la balle l'a bel et bien touché. Etant donné ce qu'il s'est passé à New York, j'imagine que cela va faire couler beaucoup d'encre, mais cela m'est arrivé par le passé. C'est arrivé à d'autres joueurs au cours de ces 15 dernières années, depuis le début de ma carrière, parfois, lorsque la balle ricoche, et touche quelqu'un dans les gradins par exemple, cela arrive. C'était une situation très étrange, bien entendu. »

« Le Covid n'est pas la seule maladie qui circule »

Djokovic a également été invité à réagir à la polémique concernant Alexander Zverev, fiévreux lors de son match dimanche face à Jannik Sinner, et donc suspecté d'avoir attrapé le Covid-19 : « Je pense qu'il faut attendre le résultat du test. De nos jours, en raison de la situation mondiale, dès lors qu'il y a un symptôme tel que la fièvre, on associe ce symptôme au Covid. Ce n'est pas surprenant. Nous devons garder à l'esprit que le Covid n'est pas la seule maladie qui circule. Il y a d'autres virus qui circulent également. Il est possible qu'il ait attrapé autre chose. Pour être honnête, je ne sais pas comment il se sent. » Le vainqueur du dernier Open d'Australie a évoqué l'hypothèse de la prise de température pour les personnes présentes sur le tournoi : « Je ne sais pas s'il faudrait prendre la température. Pourquoi pas, je ne m'y oppose certainement pas. Pourquoi pas. Si cela permet aux équipes médicales et aux organisateurs ici, à Roland-Garros, d'identifier les personnes qui ont des symptômes liés au virus, pourquoi pas. Chemin faisant, nous essayons de nous adapter que ce soit dans notre domaine, le sport, ou dans d'autres domaines. Personne n'est tenu à la perfection car il est difficile de tout prévoir.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.