Djokovic dans un fauteuil, Thiem et Del Potro dans la douleur

Djokovic dans un fauteuil, Thiem et Del Potro dans la douleur©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 30 mai 2019 à 20h00

Opposé jeudi à Pablo Cuevas au deuxième tour, Kyle Edmund a abandonné en début de deuxième set alors que le Britannique et tête de série numéro 28, tombeur de Jérémy Chardy au premier tour, était mené deux sets à rien par l'Uruguayen (7-6, 6-3, 2-1). Cuevas affrontera Dominic Thiem au prochain tour. Toutefois, l'Autrichien s'est fait peur (6-3, 6-7, 6-3, 7-5) contre le Kazakh Alexander Bublik, qui a eu deux balles de set pour égaliser à deux manches partout. L'Argentin Diego Schwartzman a connu moins de réussite contre son compatriote Leonardo Mayer.



Tout ça pour ça. Tombeur de Jérémy Chardy au premier tour lors d'un match interrompu le lundi soir par la pluie et qui avait obligé le Britannique à venir terminer le travail le mardi midi, Kyle Edmund n'est même pas allé au bout de son match suivant, jeudi contre Pablo Cuevas. Blessée, la tête de série numéro 28 a jeté l'éponge au début du troisième set (2-1) contre l'Uruguayen alors qu'elle était bien mal embarquée après avoir perdu les deux premiers sets (7-6, 6-3). Très énervé contre lui-même quelques jeux plus tôt, dans la deuxième manche, Edmund semblait souffrir de la jambe gauche au moment où il a sollicité l'arbitre pour faire entrer le soigneur sur le court. Une intervention qui n'a rien donné. Le 30eme mondial a donc abandonné dans la foulée et poursuivi du même coup une saison sur terre battue pas loin d'être catastrophique (deux succès, six défaites), si l'on excepte une victoire à Marrakech contre Ugo Humbert et celle contre Chardy deux jours plus tôt. En revanche, à Monaco, Munich, Madrid et Rome, Edmund n'avait même pas eu le plaisir de passer un tour. Cette fois, c'est un pépin physique qui l'a obligé à réduire très vite ses ambitions à néant. Un coup dur qui profite à Cuevas. Finaliste à Estoril et récent vainqueur du tournoi Challenger d'Aix-en-Provence, l'Uruguayen de 33 ans retrouve un troisième tour Porte d'Auteuil deux ans après sa dernière présence à ce stade du tournoi. Mais il ne devrait pas avoir partie facile, face au finaliste de la dernière édition Dominic Thiem.

Thiem s'est fait peur

Opposé au jeune Alexander Bublik dans un deuxième match ayant tout de la formalité sur la feuille, le finaliste de la dernière édition a été loin d'avoir match facile (6-3, 6-7, 6-3, 7-5). Après avoir remporté aisément le premier set, l'Autrichien a compris que l'affaire allait se compliquer pour lui en voyant le jeune Kazakh de 21 ans frapper comme un sourd dans toutes les balles et en mettre une sur deux dans le court. Une prise de risque permanente qui a permis au 91eme mondial d'égaliser à un set partout (8-6 au jeu décisif). Le soufflé est vite retombé en revanche et le numéro 4 mondial s'est vite attaché à refroidir son adversaire au culot monstre dans une troisième manche bouclée presque aussi rapidement que la première. De nouveau mené au tableau d'affichage, Bublik semblait se diriger définitivement vers la sortie, mais le surprenant Kazakh a encore trouvé la force de mener la vie dure au vainqueur d'Indian Wells et Barcelone cette saison. Le petit ami de Kristina Mladenovic s'est même retrouvé mené 5-2, puis encore 5-3, avec deux balles de set contre lui pour éviter un cinquième set des plus périlleux face à ce Bublik aux dents longues et aux frappes acérées. Heureusement pour l'Autrichien, il a réussi à s'en sortir sans même avoir à passer par une dernière manche. Après avoir écarté les deux balles de set, Thiem a en effet, continué d'aligner les jeux (cinq de suite au total) pour finalement se sortir du piège après quatre sets, plus de 2h30 de jeu et non sans une grosse frayeur.

Schwartzman au tapis

Il avait posé de gros problèmes à Novak Djokovic en demi-finales à Rome, il n'est déjà plus en course sur ce Roland-Garros 2019. Dans un match interrompu par la nuit mercredi soir, Diego Schwartzman a vu son compatriote Leonard Mayer lui jouer un bien vilain tour ce jeudi (4-6, 6-3, 6-4, 7-5). Mené deux sets à un au moment où l'obscurité avait contraint l'arbitre à remettre la suite de la rencontre au lendemain, l'Argentin classé au 20eme rang mondial s'est montré incapable de surprendre Mayer, seulement 68eme au classement ATP et donc futur adversaire de Nicolas Mahut. Et tandis que Schwartzman n'a jamais réussi à pousser son adversaire à l'erreur sur sa mise en jeu, il a, lui, craqué au pire moment, en concédant le seul break de ce quatrième et dernier set à 5-5. La tête de série numéro 19 s'est accrochée sur le jeu suivant, mais sur les deux balles de match obtenues par Mayer pour obtenir le droit de disputer un troisième tour à Paris pour la sixième fois de sa carrière, Schwartzman n'a sauvé que la première. Quart de finaliste l'année dernière, le terrien s'arrête cette fois dès le deuxième tour. Cela valait une cote.

A.Zverev et Djokovic déroulent

Si Dominic Thiem a souffert pour se débarrasser de l'accrocheur Bublik, Alexander Zverev et Novak Djokovic n'ont pas eu ce souci. Comme il l'avait fait au premier tour, contre le Polonais Hubert Hurkacz, le numéro 1 mondial n'a laissé que des miettes à son adversaire du jour Henri Laaksonen (6-1, 6-4, 6-3). Impressionnant et tout aussi solide que sérieux, le Serbe a eu besoin d'à peine plus d'une heure trente (1h35) pour écarter de sa route le lucky loser suisse, classé au 104eme rang mondial. Et alors que l'on aurait pu penser qu'il devrait se frotter à Gilles Simon au troisième tour, le Niçois, bien malgré lui, a laissé ce privilège au qualifié italien Salvatore Caruso. Le premier test de Djokovic dans ce tournoi (peut-être en huitièmes contre Coric) attendra donc encore. Belle journée également pour Alexander Zverev. L'Allemand avait connu les pires difficultés pour venir à bout de l'Australien Millman. Passé pas si loin que cela de l'élimination, il en a visiblement retenu la leçon. Au joueur hésitant et inconstant dans le jeu comme dans la maîtrise de ce premier match avait en effet fait place ce jeudi à un Zverev autoritaire et dominateur face au jeune espoir suédois Elias Ymer (6-1, 6-3, 7-6). Visiblement pressé d'en finir - en atteste les deux premiers sets, bouclés en 1h06 par le numéro 5 mondial, le cadet des frères Zverev, qui restait sur quatre victoires en cinq sets à Paris, a traîné davantage en route dans le troisième set (remporté 7-3 au jeu décisif), qu'il était pourtant parti pour expédier également (il menait 5-3). Mais gageons qu'il s'est probablement rassuré, au même titre qu'il a dû redonner le moral à ses fans, avant un prochain match face au finaliste de Monte-Carlo Dusan Lajovic.

Coric et Bautista Agut solides, Fognini en quatre sets

Têtes de série n°13 et n°18 Porte d'Auteuil, Borna Coric et Roberto Bautista Agut ont franchi sans encombre le deuxième tour. Le Croate a passé 2h06 sur le court pour battre le Sud-Africain Lloyd Harris 6-2, 6-3, 7-6, dans un match où il n'aura tremblé que dans la troisième manche, lorsque le Sud-Africain est revenu de 2-5 à 5-5, en sauvant deux balles de match. Mais Coric a finalement fait parler son expérience dans le tie-break, remporté 7-2. Bautista Agut a quant à lui été encore plus rapide pour battre Taylor Fritz : 6-2, 6-3, 6-2 en 1h29. Il a été breaké d'entrée de match, et a ensuite déroulé son tennis, prenant le service adverse à six reprises. L'Espagnol sera opposé à la tête de série n°12, Fabio Fognini qui a battu Federico Delbonis 6-4, 3-6, 6-3, 6-3 en 2h25 dans un match entre spécialistes de la terre battue. La rencontre a été marquée par onze breaks, mais l'Italien était globalement supérieur.

Del Potro le marathonien

Après son entrée en lice délicate face à Nicolas Jarry au premier tour, Juan Martin del Potro, demi-finaliste l'an passé, s'est fait peur ce jeudi face au Japonais Yoshihito Nishioka. L'Argentin a dû lutter pendant 3h48 et cinq sets pour s'imposer 5-7, 6-4, 6-2, 6-7, 6-2. Malmené dans le premier set, où il s'est fait remonter de 3-1 à 3-5, puis s'est incliné 7-5 en se faisant mal au genou sur une glissade, l'Argentin s'est bien repris en remportant la deuxième manche grâce à un break à 4-4, puis en enchaînant avec un break d'entrée de troisième set et un autre à 4-2. Mais le Japonais de 1,70m, qui paraissait minuscule aux côtés de la "Tour de Tandil", n'a pas dit son dernier mot, et a mené 3-0 dans la quatrième manche, avant de se faire égaliser à 3-3, puis s'imposer 7-5 au tie-break. Tout s'est donc joué au cinquième set, où Del Potro est enfin parvenu à se détacher, en prenant le service du Japonais à 2-1 et 5-2 pour aller décrocher cette précieuse victoire. La belle accolade entre les joueurs montre à quel point Del Potro a dû aller puiser dans ses réserves. Mais c'est bel et bien lui qui affrontera Jordan Thompson au troisième tour.



ROLAND-GARROS (France, Grand Chelem, terre battue, 21 330 500€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

3eme tour
Djokovic (SER, n°1) - Caruso (ITA, Q)
Struff (ALL) - Coric (CRO, n°13)
Fognini (ITA, n°9) - Bautista Agut (ESP, n°18)
Lajovic (SER, n°30) - A.Zverev (ALL, n°5)

Thiem (AUT, n°4) - Cuevas (URU)
Hoang (FRA, WC) - Monfils (FRA, n°14)
Khachanov (RUS, n°10) - Klizan (SLQ) ou Pouille (FRA, n°22)
Thompson (AUS) - Del Potro (ARG, n°8)

Tsitsipas (GRE, n°6) - Krajinovic (SER)
Wawrinka (SUI, n°24) - Dimitrov (BUL)
Mahut (FRA, WC) - Mayer (ARG)
Ruud (NOR) - Federer (SUI, n°3)

Nishikori (JAP, n°7) - Djere (SER, n°31)
Carreño Busta (ESP) - Paire (FRA)
Londero (ARG) - Moutet (FRA, WC)
Goffin (BEL, n°27) - Nadal (ESP, n°2)

2eme tour
Djokovic (SER, n°1) bat Laaksonen (SUI, LL) : 6-1, 6-4, 6-3
Caruso (ITA, Q) bat Simon (FRA, n° 26) : 6-1, 6-2, 6-4
Struff (ALL) bat Albot (MDA) : 7-6 (2), 7-6 (3), 6-7 (4), 6-2
Coric (CRO, n°13) bat Harris (AFS) : 6-2, 6-3, 7-6 (2)

Fognini (ITA, n°9) bat Delbonis (ARG) : 6-4, 3-6, 6-3, 6-3
Bautista Agut (ESP, n°18) bat Fritz (USA) : 6-2, 6-3, 6-2
Lajovic (SER, n°30) bat Benchetrit (FRA, Q) : 6-3, 6-3, 6-4
A.Zverev (ALL, n°5) bat M.Ymer (SUE, Q) : 6-1, 6-3, 7-6 (3)

Thiem (AUT, n°4) bat Bublik (KAZ) : 6-3, 6-7 (6), 6-3, 7-5
Cuevas (URU)
bat Edmund (GBR, n°28) : 7-6 (3), 6-3, 2-1, abandon
Hoang (FRA, WC) bat Verdasco (ESP, n°23) : 6-4, 3-6, 7-6 (5), 7-5
Monfils (FRA, n°14) bat Mannarino (FRA) : 6-3, 6-4, 6-4

Khachanov (RUS, n°10) bat  Barrère (FRA, WC) : 6-3, 7-6 (6), 0-6, 7-5
Klizan (SLQ) - Pouille (FRA, n°22) : match interrompu par la nuit à 7-6 (4), 2-6, 6-3, 6-1
Thompson (AUS) bat Karlovic (CRO) : 6-3, 6-4, 6-7 (2), 6-3
Del Potro (ARG, n°8) bat Nishioka (JAP) : 5-7, 6-4, 6-2, 6-7 (5), 6-2

Tsitsipas (GRE, n°6) bat Dellien (BOL) : 4-6, 6-0, 6-3, 7-5
Krajinovic (SER) bat Carballes Baena (ESP) : 6-4, 6-4, 6-7 (1), 3-6, 8-6
Wawrinka (SUI, n°24) bat Garin (CHI) : 6-1, 6-4, 6-0
Dimitrov (BUL) bat Cilic (CRO, n°11) : 6-7 (3), 6-4, 4-6, 7-6 (2), 6-3

Mahut (FRA, WC) bat Kohlschreiber (ALL) : 6-3, 6-3, 6-3
Mayer (ARG) bat Schwartzman (ARG, n°17) : 4-6, 6-3, 6-4, 7-5
Ruud (NOR) bat Berrettini (ITA, n°29) : 6-4, 7-5, 6-3
Federer (SUI, n°3) bat Otte (ALL, LL) : 6-4, 6-3, 6-4

Nishikori (JAP, n°7) bat Tsonga (FRA) : 4-6, 6-4, 6-4, 6-4
Djere (SER, n°31) bat Popyrin (AUS, WC) : 6-4, 7-6 (4), 6-4
Carreño Busta (ESP) bat De Minaur (AUS, n°21) : 6-3, 6-1, 6-1
Paire (FRA) bat Herbert (FRA) : 6-2, 6-2, 5-7, 6-7 (6), 11-9

Londero (ARG) bat Gasquet (FRA) : 6-2, 3-6, 6-3, 6-4
Moutet (FRA, WC) bat Pella (ARG, n°19) : 6-3, 6-1, 2-6, 7-5
Goffin (BEL, n°27) bat Kecmanovic (SER) : 6-2, 6-4, 6-3
Nadal (ESP, n°2) bat Maden (ALL, Q) : 6-1, 6-2, 6-4

Vos réactions doivent respecter nos CGU.