Djokovic bien trop fort pour Nadal, Tsitsipas s'offre une première finale en Grand Chelem

Djokovic bien trop fort pour Nadal, Tsitsipas s'offre une première finale en Grand Chelem©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 11 juin 2021 à 23h45

Au terme de deux demi-finales tout simplement exceptionnelles, Novak Djokovic et Stefanos Tsitsipas se retrouveront ce dimanche en finale des Internationaux de France. Le Serbe a fait tomber de son trône Rafael Nadal en quatre sets quand le Grec a stoppé la remontée d'Alexander Zverev pour s'imposer en cinq manches.



Novak Djokovic a remporté un duel de titans ! Opposé à Rafael Nadal, maître des lieux et sacré à treize reprises Porte d'Auteuil, le numéro 1 mondial a fomenté et réussi un véritable coup d'Etat à Roland-Garros. Après Robin Soderling en 2009 puis lui-même en 2015, Novak Djokovic a signé la troisième défaite de la carrière du « Taureau de Manacor » aux Internationaux de France à l'issue d'un duel long d'un peu plus de quatre heures. Pourtant, l'entame de match a furieusement ressemblé à l'entame de la finale 2020. Rafael Nadal s'est montré impérial pour mener cinq jeux à rien. le numéro 1 mondial a alors réagi et effacer un de ses deux breaks de retard pour revenir à cinq jeux à trois mais sans pouvoir aller plus loin dans sa remontée. Toutefois, le Serbe a mieux entamé la deuxième manche avec le break d'entrée... immédiatement effacé par Rafael Nadal. Ce retour du Majorquin, Novak Djokovic l'a évité quand il a fait le break pour mener quatre jeux à deux. En effet, juste après avoir pris le service de Rafael Nadal, il a su écarter trois balles de débreak. Deux nouvelles opportunités de revenir pour l'Espagnol évitées ont ensuite permis à « Nole » de relancer cette finale en égalisant à une manche partout. La troisième manche a atteint des sommets de qualité tennistique. Les deux joueurs n'ont absolument rien lâché. Après avoir manqué deux balles de break d'entrée, Novak Djokovic y est parvenu pour mener trois jeux à deux.

Le public est resté, Djokovic a régalé !

Toutefois, Rafael Nadal a réagi immédiatement pour revenir à hauteur de son rival... qui a immédiatement fait de nouveau le break. Au moment de servir pour mener deux manches à une, le numéro 1 mondial a vacillé et ouvert la porte au « Taureau de Manacor », qui n'a pas laissé passer l'occasion de recoller à cinq jeux partout avant, même de s'offrir une balle de set juste avant le jeu décisif. Un point qui a sans doute décidé de la fin de cette demi-finale d'anthologie. En effet, plus solide dans le tiebreak, Novak Djokovic est devenu le premier joueur ayant perdu le premier premier set face à Rafael Nadal à Roland-Garros qui a su inverser la tendance. C'est à ce moment que, face à l'entrée en vigueur du couvre-feu, le public devait quitter les travées du Court Philippe-Chatrier mais, in extremis, la FFT a obtenu un dérogation pour conclure ce match avec du public. Dos au mur comme jamais sur la terre battue parisienne, le numéro 3 mondial a mis toutes ses forces dès le premier jeu pour faire le break et mener deux jeux à rien. C'est alors que le Majorquin a montré ses limites. A sa première opportunité, Novak Djokovic a effacé ce break de retard et il a lancé une fin de match à sens unique. Enchaînant six jeux de suite dans une ambiance survoltée, le numéro 1 mondial est parvenu à prendre le meilleur sur Rafael Nadal, qui était invaincu à Roland-Garros en demi-finale (3-6, 6-3, 7-6, 6-2 en 4h11'), et s'offrir l'occasion de remporter une deuxième fois les Internationaux de France, après 2016.

Tsitsipas, premier Grec en finale de Grand Chelem

Stefanos Tsitsipas écrit une page de l'histoire du tennis grec. Au lendemain de l'échec de Maria Sakkari dans le tableau féminin, le numéro 5 mondial s'est qualifié pour sa première finale en Grand Chelem, la première aux Internationaux de France pour un représentant de son pays, aux dépens d'un vaillant Alexander Zverev. Une rencontre que Stefanos Tsitsipas a su prendre par le bon bout avec le break réalisé dès le premier jeu de service de l'Allemand. A partir de là, les deux joueurs ont été imperturbables sur leurs mises en jeu respectives et, après 38 minutes de jeu, la tête de série numéro 5 de Roland-Garros a pris l'ascendant. Dos au mur, Alexander Zverev se devait de réagir et il l'a fait. Le numéro 6 mondial a répondu à son adversaire en le breakant d'entrée pour mener trois jeux à rien. Mais, dès lors, l'Allemand a totalement perdu son tennis face à un adversaire qui a haussé très nettement le sien. Le résultat a été une série de six jeux remportés consécutivement par Stefanos Tsitsipas qui s'est alors rapproché à un set de la finale. Mais, à l'image de son premier tour face à son compatriote Oscar Otte, Alexander Zverev ne s'est jamais totalement démuni et a toujours cru à une deuxième finale en Grand Chelem après le duel face Dominic Thiem lors du dernier US Open.


A.Zverev y a cru jusqu'au bout, Tsitsipas a fini par le doucher

Dès le troisième jeu de la troisième manche, le numéro 6 mondial a creusé l'écart en prenant le service du Grec pour mener trois jeux à un. Alexander Zverev n'a alors connu qu'une seule alerte avec une balle de débreak pour Stefanos Tsitsipas dans le sixième jeu. C'est finalement sur un jeu blanc que l'Allemand a réduit l'écart dans cette demi-finale qui était loin d'être terminée. En effet, Alexander Zverev n'a pas attendu pour profiter d'une petite fébrilité du Grec. Dès le premier jeu, l'Allemand a pris le service de son adversaire à sa première balle de break. Or, cette occasion a été la seule de toute la manche. Dans l'incapacité de mettre en difficulté la tête de série numéro 6, Stefanos Tsitsipas a dû se résoudre à être emmené en cinq manches pour la première fois de la quinzaine. Sur sa lancée, Alexander Zverev a obtenu trois balles de break dès le premier jeu de la dernière manche, qui pouvait s'éterniser en l'absence de jeu décisif. Mais ces trois occasions manquées, l'Allemand pourra les regretter. En effet, Stefanos Tsitsipas n'a eu besoin que d'une balle de break pour prendre l'avantage et mener quatre jeux à un. N'étant pas mis en difficulté au service, le Grec a eu quatre premières balles de match sur le service d'Alexander Zverev mais, dans un ultime sursaut d'orgueil, l'Allemand les a toutes écartées. Toutefois, Stefanos Tsitsipas a conclu sur son service (6-3, 6-3, 4-6, 4-6, 6-3 en 3h40'). Après trois échecs, à l'Open d'Australie en 2019 et en 2021 et à Roland-Garros en 2020, Stefanos Tsitsipas s'apprête à jouer sa première finale en Grand Chelem face à Novak Djokovic ou Rafael Nadal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.