C'est fini pour Mahut et Pouille, coup de pouce pour Paire

C'est fini pour Mahut et Pouille, coup de pouce pour Paire©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 31 mai 2019 à 20h00

Demi-finaliste de l'Open d'Australie, Lucas Pouille ne verra pas le troisième tour à Roland-Garros. Le protégé d'Amélie Mauresmo s'est incliné 9-7 au cinquième set face au Slovaque Martin Klizan (7-6, 2-6, 6-3, 3-6, 9-7), ce vendredi après plus de quatre heures de jeu d'un match interrompu la veille par la nuit. Le Nordiste, qui a servi pour le match à 5-4 dans cette dernière manche, peut se mordre les doigts. Plus de réussite en revanche pour Benoît Paire, qui a profité de l'abandon de l'Espagnol Carreno Busta pour valider le premier billet de sa carrière pour les huitièmes de finale Porte d'Auteuil.



Tout ça pour ça... Au même titre que Jérémy Chardy face à Kyle Edmund en début de semaine, Lucas Pouille est revenu pour rien sur le court, ce vendredi contre Martin Klizan. Malgré une superbe réaction par rapport au début de match, la veille, qui avait permis au protégé d'Amélie Mauresmo d'arracher un cinquième set alors qu'il semblait très mal embarqué dans la manche précédente au moment où l'arbitre avait renvoyé les deux joueurs au vestiaire en raison de la nuit naissante, l'ancien numéro 1 français n'a pas su éviter l'élimination face à un Slovaque au mental d'acier (7-6, 2-6, 6-3, 3-6, 9-7). D'abord méconnaissable par rapport à jeudi soir tandis que Pouille, lui, n'était plus le même joueur (cinq jeux alignés en vingt minutes), mais dans le bon sens du terme, le 55eme mondial a trouvé des ressources insoupçonnées dans le cinquième et dernier set pour s'imposer 9-7 alors que le Français parvenu jusqu'en demi-finales à l'Open d'Australie en janvier dernier avait servi pour le match, à 5-4.

Pouille pire qu'en 2017 et 2018

Sans jamais se démonter ni trembler, Klizan a breaké sur ce jeu qui aurait pu lui coûter la victoire. Après être repassé devant au score, il a ensuite profité, à 8-7 de trois fautes directes du Nordiste pour sortir vainqueur de cette partie qui a dépassé les quatre heures de jeu (4h13) et est venu confirmer les difficultés du 26eme mondial, pratiquement sorti au premier tour de tous les tournois qu'il a disputés en 2019. A Melbourne, on l'avait cru naïvement débarrassé définitivement de ses démons. On a ensuite espéré que si Pouille enchaînait les contre-performances sur le circuit, il était peut-être devenu un joueur capable de briller dans les tournois du Grand Chelem. Ce Roland-Garros a confirmé que ce n'était pas non plus le cas.  Comme il y a trois ans (en 2017 et 2018, il avait atteint le troisième tour), l'ex-numéro 1 français aujourd'hui dauphin de Gaël Monfils dans la hiérarchie quitte le tournoi parisien dès le deuxième tour. Pas vraiment glorieux.

Première pour Paire

Pour la première fois de sa carrière, Benoît Paire, qui n'avait jamais fait mieux jusqu'à maintenant que le troisième tour, sera présent en huitièmes de finale à Roland-Garros. L'Avignonnais affrontera Kei Nishikori ou Laslo Djere. Opposé vendredi à Pablo Carreno Busta, Paire a profité de l'abandon de l'Espagnol à l'issue de la troisième manche (6-2, 4-6, 7-6) alors qu'il venait de repasser devant au score après avoir déjà remporté le premier set. Certes beaucoup plus facilement, puisqu'il a fallu un jeu décisif, remporté 7-1 par notre représentant, pour que le récent vainqueur du tournoi de Lyon et lauréat également à Marrakech cette saison reprenne les devants dans cette rencontre qui s'annonçait extrêmement disputée sur le papier. Un tie-break qui a donné à voir un Carreno Busta au plus mal après avoir vu une douleur à la cuisse droite se réveiller un peu plus tôt. Paradoxal sachant que c'est le Français que l'on s'attendait à voir lâcher physiquement après son marathon du tour précédent contre son compatriote Pierre-Hugues Herbert. Après avoir fait intervenir le kiné, l'ancien membre du Top 10 qui flirte désormais avec la 60eme place (il est 57eme) a compris qu'il ne pourrait pas reprendre. Il n'a d'ailleurs pas repris. Le 38eme mondial ne s'en plaindra pas. A 30 ans, il s'offre un quatrième match Porte d'Auteuil. Ce qui ne lui était jamais arrivé encore. Invaincu depuis huit matchs, Benoît Paire est bien dans la forme de sa vie. Pourvu que cela dure.

Voilà, c'est fini

Il avait fait sensation après sa remontée fantastique face à Cecchinato. Il l'avait confirmée contre Kohlschreiber. Ce vendredi, le rêve à pris fin pour Nicolas Mahut, battu en quatre sets et 3h26 par l'Argentin Leonardo Mayer (3-6, 7-6, 6-4, 7-6). L'Angevin a pourtant fait espérer tout le public tricolore en prenant la première manche malgré le premier break concédé. Le Français a su trouver la force pour revenir et remporter quatre jeux de suite histoire de prendre les devants. Solide sur son service, Mahut a tenu bon jusqu'au tie-break du second acte avant de s'écrouler et de prendre un léger coup sur la tête. Malgré un mental à toute épreuve, le 252eme joueur mondial s'est fait breaker au pire des moments dans le troisième set avant de reprendre du poil de la bête pour finalement s'incliner au jeu décisif du dernier acte. Le Français se souviendra sans aucun doute de son beau parcours à Roland-Garros et quitte le tournoi en laissant une bonne impression après s'être battu jusqu'au bout.

Londero s'offre un deuxième Français 

Après avoir battu Richard Gasquet au deuxième tour, Juan Londero se retrouvait face à Corentin Moutet pour une place en huitièmes de finale. Invité par les organisateurs, le jeune joueur tricolore avait fait sensation en disposant de Vatutin et Pella mais il est tombé sur plus fort que lui ce vendredi. Malgré le gain rapide de la première manche grâce à deux breaks dont un d'entrée, le Français n'a pas tenu le coup dans le deuxième acte et s'est fait égaliser. Après avoir perdu deux jeux de service dans le troisième set, Moutet pensait revenir après un premier débreak face à un Argentin solide mentalement qui a su serrer le jeu pour mener deux manches à une. Seulement, le 110eme joueur mondial a de la ressource et un physique impressionnant. Il l'a prouvé en égalisant à l'issue du quatrième set après un dernier jeu de retour très bien mené. Alors que la foule affluait sur le court numéro 14, les deux hommes se disputaient l'ultime manche avec un léger avantage en faveur de Londero, détenteur d'un break d'avance. Au moment de conclure sur son service, l'Argentin a dû batailler en sauvant trois balles de débreak devant un Corentin Moutet en délire haranguant la foule. Le Français s'incline finalement sur la quatrième balle de match de son adversaire (2-6, 6-3, 6-4, 5-7, 6-4) et quitte une édition 2019 très réussie.

ROLAND-GARROS (France, Grand Chelem, terre battue, 21 330 500€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

3eme tour
Djokovic (SER, n°1) - Caruso (ITA, Q)
Struff (ALL) - Coric (CRO, n°13)
Fognini (ITA, n°9) - Bautista Agut (ESP, n°18)
Lajovic (SER, n°30) - A.Zverev (ALL, n°5)

Thiem (AUT, n°4) - Cuevas (URU)
Hoang (FRA, WC) - Monfils (FRA, n°14)
Khachanov (RUS, n°10) - Klizan (SLQ)
Thompson (AUS) - Del Potro (ARG, n°8)

Tsitsipas (GRE, n°6) - Krajinovic (SER) : match interrompu par la nuit à 7-5, 6-3, 5-5
Wawrinka (SUI, n°24) - Dimitrov (BUL) : match interrompu par la nuit à 7-6(5), 7-6(4)
Mayer (ARG) bat Mahut (FRA, WC) : 3-6, 7-6(3), 6-4, 7-6(3)
Federer (SUI, n°3) bat Ruud (NOR) : 6-3, 6-1, 7-6(8)

Nishikori (JAP, n°7) bat Djere (SER, n°31) : 6-4, 6-7(6), 6-3, 4-6, 8-6
Paire (FRA) bat Carreño Busta (ESP) : 6-2, 4-6, 7-6(1) ab.
Londero (ARG) bat Moutet (FRA, WC) : 2-6, 6-3, 6-4, 5-7, 6-4
Nadal (ESP, n°2) bat Goffin (BEL, n°27) : 6-1, 6-3, 4-6, 6-3

2eme tour
Djokovic (SER, n°1) bat Laaksonen (SUI, LL) : 6-1, 6-4, 6-3
Caruso (ITA, Q) bat Simon (FRA, n° 26) : 6-1, 6-2, 6-4
Struff (ALL) bat Albot (MDA) : 7-6 (2), 7-6 (3), 6-7 (4), 6-2
Coric (CRO, n°13) bat Harris (AFS) : 6-2, 6-3, 7-6 (2)

Fognini (ITA, n°9) bat Delbonis (ARG) : 6-4, 3-6, 6-3, 6-3
Bautista Agut (ESP, n°18) bat Fritz (USA) : 6-2, 6-3, 6-2
Lajovic (SER, n°30) bat Benchetrit (FRA, Q) : 6-3, 6-3, 6-4
A.Zverev (ALL, n°5) bat M.Ymer (SUE, Q) : 6-1, 6-3, 7-6 (3)

Thiem (AUT, n°4) bat Bublik (KAZ) : 6-3, 6-7 (6), 6-3, 7-5
Cuevas (URU)
bat Edmund (GBR, n°28) : 7-6 (3), 6-3, 2-1, abandon
Hoang (FRA, WC) bat Verdasco (ESP, n°23) : 6-4, 3-6, 7-6 (5), 7-5
Monfils (FRA, n°14) bat Mannarino (FRA) : 6-3, 6-4, 6-4

Khachanov (RUS, n°10) bat  Barrère (FRA, WC) : 6-3, 7-6 (6), 0-6, 7-5
Klizan (SLQ) bat Pouille (FRA, n°22) : 7-6 (4), 2-6, 6-3, 3-6, 9-7
Thompson (AUS) bat Karlovic (CRO) : 6-3, 6-4, 6-7 (2), 6-3
Del Potro (ARG, n°8) bat Nishioka (JAP) : 5-7, 6-4, 6-2, 6-7 (5), 6-2

Tsitsipas (GRE, n°6) bat Dellien (BOL) : 4-6, 6-0, 6-3, 7-5
Krajinovic (SER) bat Carballes Baena (ESP) : 6-4, 6-4, 6-7 (1), 3-6, 8-6
Wawrinka (SUI, n°24) bat Garin (CHI) : 6-1, 6-4, 6-0
Dimitrov (BUL) bat Cilic (CRO, n°11) : 6-7 (3), 6-4, 4-6, 7-6 (2), 6-3

Mahut (FRA, WC) bat Kohlschreiber (ALL) : 6-3, 6-3, 6-3
Mayer (ARG) bat Schwartzman (ARG, n°17) : 4-6, 6-3, 6-4, 7-5
Ruud (NOR) bat Berrettini (ITA, n°29) : 6-4, 7-5, 6-3
Federer (SUI, n°3) bat Otte (ALL, LL) : 6-4, 6-3, 6-4

Nishikori (JAP, n°7) bat Tsonga (FRA) : 4-6, 6-4, 6-4, 6-4
Djere (SER, n°31) bat Popyrin (AUS, WC) : 6-4, 7-6 (4), 6-4
Carreño Busta (ESP) bat De Minaur (AUS, n°21) : 6-3, 6-1, 6-1
Paire (FRA) bat Herbert (FRA) : 6-2, 6-2, 5-7, 6-7 (6), 11-9

Londero (ARG) bat Gasquet (FRA) : 6-2, 3-6, 6-3, 6-4
Moutet (FRA, WC) bat Pella (ARG, n°19) : 6-3, 6-1, 2-6, 7-5
Goffin (BEL, n°27) bat Kecmanovic (SER) : 6-2, 6-4, 6-3
Nadal (ESP, n°2) bat Maden (ALL, Q) : 6-1, 6-2, 6-4

Vos réactions doivent respecter nos CGU.