Bonne journée pour Gaston et Herbert, Moutet, Mannarino et Rindeknech au tapis

Bonne journée pour Gaston et Herbert, Moutet, Mannarino et Rindeknech au tapis©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 28 septembre 2020 à 21h11

Alors qu'Hugo Gaston a pris le meilleur sur Maxime Janvier dans un duel franco-français, Pierre-Hugues Herbert a éliminé Michael Mmoh pour rejoindre Alexander Zverev au deuxième tour. Au terme d'un match long de six heures, Corentin Moutet a été battu par Lorenzo Giustino. Adrian Mannarino et Arthur Rinderknech ont également été éliminés.

Après Benoît Paire et Benjamin Bonzi ce dimanche, Pierre-Hugues Herbert est le troisième Français qualifié pour le deuxième tour de Roland-Garros. Opposé au qualifié américain Michael Mmoh, le Tricolore a rarement été mis en danger durant trois manches. « PHM » a débuté la rencontre tambour battant avec le break sur la première mise en jeu de son adversaire et, après avoir sauvé dans la foulée deux balles de débreak, a bouclé la première manche avec autorité en 44 minutes. Un ascendant que Pierre-Hugues Herbert a confirmé d'entrée de deuxième manche en alignant quatre jeux pour mettre définitivement Michael Mmoh la tête sous l'eau. Le 178eme mondial a esquissé un début de révolte avec trois balles de débreak au tout dernier moment mais, à sa quatrième opportunité, le Français a scellé le sort de ce deuxième set. A nouveau breaké d'entrée dans la troisième manche, l'Américain a su mettre en difficulté Pierre-Hugues Herbert et revenir à deux jeux partout puis remporter sa mise en jeu. C'est alors que le 78eme mondiale a placé un dernier coup d'accélérateur, enchaînant quatre jeux consécutifs pour, malgré une balle de débreak à sauver, valider son billet pour le deuxième tour des Internationaux de France à sa première balle de match (6-3, 6-2, 6-3 en 2h07'). Un deuxième tour où le niveau va très nettement s'élever puisque le Français affrontera le finaliste du dernier US Open, Alexander Zverev.

Gaston s'impose nettement face à Janvier

Seule confrontation entre deux joueurs français au premier tour de cette édition 2020, le match entre Hugo Gaston et Maxime Janvier a tourné court. Une entame de match qui a tout d'abord été à sens unique pour Hugo Gaston qui a remporté les quatre premiers jeux avant de connaître un énorme passage à vide, concédant cinq jeux de suite avant d'être emmené dans un jeu décisif accroché mais qui a tourné en faveur du 239eme mondial. Après cette belle remontée au résultat frustrant, Maxime Janvier a trouvé la faille dans le service de son compatriote pour mener quatre jeux à trois, service à suivre. Mais, là aussi, le 204eme mondial a flanché et concédé le set après avoir perdu trois jeux de suite. Hugo Gaston a repris le contrôle du match en début de troisième set, manquant de peu le break dès le deuxième jeu avant de l'obtenir dans le sixième. Dès lors, la fin de match a quasiment été une autoroute pour le Français qui s'est imposé à sa troisième balle de match (7-6, 6-4, 6-3 en 2h25'), sa première victoire dans un tournoi du Grand Chelem. Au deuxième tour, Hugo Gaston ne retrouvera pas Félix Auger-Aliassime, qui a été surpris par Yoshihito Nishioka (7-5, 6-3, 6-3).

Moutet s'incline au bout du suspense

Alors qu'ils se sont séparés ce dimanche en tout début de troisième manche, Corentin Moutet et Lorenzo Giustino ont pu terminer ce lundi mais il a fallu faire preuve d'énormément de patience. Car le Français et l'Italien ont offert au maigre public du Court n°14 le deuxième match le plus long de l'histoire de Roland-Garros. Il a, en effet, fallu 6h11' pour voir l'Italien avoir le dernier mot. Après avoir conclu la troisième manche au jeu décisif, Lorenzo Giustino a baissé de pied et laissé Corentin Moutet aligner cinq jeux consécutifs pour arracher une dernière manche qui, contrairement aux autres tournois du Grand Chelem, ne peut se conclure au jeu décisif. Un ultime set que l'Italien a démarré fort en breakant avant de connaître une baisse de tension qui a totalement relancé le Français. La première balle de match est intervenue au 16eme jeu mais Lorenzo Giustino n'a pas su saisir cette opportunité et il a dû attendre 18 jeux supplémentaires pour avoir une nouvelle chance de conclure. Dans l'intervalle, Corentin Moutet a servi à deux reprises pour le match dans les 28eme et 30eme jeux de la manche mais sans jamais avoir la moindre opportunité d'y arriver. Un manquement qui a laissé l'Italien dans le match et, au bout de plus de six heures de combat, faire la différence (0-6, 7-6, 7-6, 2-6, 18-16). Un marathon qui n'a sans doute pas déplu à Diego Schwartzman, prochain adversaire de Lorenzo Giustino.

Rinderknech trop tendre pour tenir tête à Bedene

Plus habitué aux tournois Challenge, Arthur Rinderknech a découvert ce que signifie jouer un tournoi du Grand Chelem. A 25 ans, le Français avait toutefois fort à faire face à Aljaz Bedene. Le Slovène a toutefois été inquiété par le Tricolore et a dû sauver d'entrée deux balles de break avant de faire la différence mais sans jamais être trop en confiance avant de conclure le set sur le service de son adversaire. Pas abattu, le 162eme joueur mondial a haussé son niveau de jeu et n'a plus montré de failles au service, s'offrant même deux balles de break dans le cinquième jeu, en vain. C'est dans un jeu décisif accroché, dans lequel il a dû sauver une balle de set après en avoir manqué trois qu'il a pu revenir à une manche partout. Sur la lancée de la deuxième manche, la troisième s'est avérée accrochée avec les deux joueurs qui ont eu l'opportunité de faire la différence mais c'est bien Aljaz Bedene qui a eu le dernier mot pour reprendre l'avantage. Un seul break dans la quatrième manche a suffi au 56eme joueur mondial pour l'emporter (6-2, 6-7, 6-4, 6-4 en 3h26') mais Arthur Rinderknech pourra tirer du positif de sa performance.

Mannarino dépassé par Ramos-Viñolas

Adrian Mannarino savait que face à un Espagnol, qui plus est habitué à la terre battue, son entrée en lice à Roland-Garros allait être compliquée... et elle l'a finalement été. Mais le Français a fait mieux que s'accrocher en début de rencontre, ne laissant pas la moindre opportunité à son adversaire mais sans non plus le mettre en difficulté. Albert Ramos-Viñolas a fait preuve de patience et, dans le neuvième jeu, a accéléré pour faire le break et remporter dans la foulée le set. Dans la foulée, le 44eme joueur mondial a pris l'avantage d'entrée de deuxième manche avant de serrer le jeu, écartant une balle de débreak, l'Espagnol a enchaîné trois jeux de suite pour creuser l'écart et, malgré la perte de son service, conclure sur celui du Français. C'est à ce moment que le match s'est terminé pour Adrian Mannarino. Dépassé, le Tricolore n'a plus remporté le moindre jeu, sans même mettre en difficulté son adversaire, pour s'incliner nettement (6-4, 6-3, 6-0 en 1h55').

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Ymer (SUE)
Dellien (BOL) - Berankis (LIT)
Galan (COL, LL) bat Norrie (GBR) : 4-6, 6-3, 5-7, 6-1, 6-1
Sandgren (USA) bat Hurkacz (POL, n°29) : 7-5, 2-6, 4-7, 7-6 (1), 11-9

Garin (CHI, n°20) - Kohlschreiber (ALL)
Humbert (FRA) - Polmans (AUS, LL)
Vesely (RTC) bat Broady (GBR, Q) : 6-2, 5-7, 6-3, 6-2
Khachanov (RUS, n°15) bat Majchrzak (POL) : 7-6 (3), 6-3, 6-3

Bautista Agut (ESP, n°10) - Gasquet (FRA)
Uchiyama (JAP) - Balazs (HON)
Pella (ARG) bat Caruso (ITA) : 7-6 (6), 6-7 (4), 7-5, 6-4
Carreño Busta (ESP, n°17) bat Millman (AUS) : 6-3, 6-2, 7-5

Struff (ALL, n°30) bat Tiafoe (USA) : 3-6, 7-6 (5), 6-3, 6-7 (2), 6-3
Altmaier (ALL, Q) bat Lopez (ESP) : 7-6 (1), 6-4, 6-4
Harris (AFS) - Popyrin (AUS)
Pospisil (CAN) - Berrettini (ITA n°7)

Fucsovics (HON) bat Medvedev (RUS, n°4) : 6-4, 7-6 (3), 2-6, 6-1
Ramos-Viñolas (ESP) bat Mannarino (FRA) : 6-4, 6-3, 6-0
Halys (FRA, WC) - Giron (USA)
Monteiro (BRE) - Basilashvili (GEO, n°31)

Lajovic (SER, n°22) - Mager (ITA)
Djere (SER) - Anderson (AFS)
Mayot (FRA, WC) - Davidovich Fokina (ESP)
Querrey (USA) - Rublev (RUS, n°13)

Shapovalov (CAN, n°9) - Simon (FRA)
Johnson (USA) - Carballes Baena (ESP)
Martin (SLQ) - Sousa (POR)
Barrere (FRA) - Dimitrov (BUL, n°18)

Milojevic (SER, Q) bat Krajinovic (SER, n°26) : 6-4, 3-6, 6-3, 6-1
Bedene (SLO) bat Rinderknech (FRA, WC) : 6-2, 6-7 (7), 6-4, 6-4
Laaksonen (SUI, Q) - Cuevas (URU)
Munar (ESP) - Tsitsipas (GRE, n°5)

Bublik (KAZ) bat Monfils (FRA, n°8) : 6-4, 7-5, 3-6, 6-3
Sonego (ITA) bat Gomez (EQU, Q) : 6-7 (6), 6-3, 6-1, 6-7 (4), 6-3
Albot (MOL) bat Thompson (AUS) : 6-2, 6-4, 6-1
Fritz (USA, n°27) bat Machac (RTC, Q) : 7-5, 7-6 (2), 1-6, 2-6, 6-3

Gombos (SLQ) bat Coric (CRO, n°24) : 6-4, 3-6, 6-3, 6-4
Rodionov (AUT, Q) bat Chardy (FRA) : 3-6, 4-6, 7-6 (6), 6-4, 10-8
Giustino (ITA, Q) bat Moutet (FRA) : 0-6, 7-6 (7), 7-6 (3), 2-6, 18-16
Schwartzman (ARG, n°12) bat Kecmanovic (SER) : 6-0, 6-1, 6-3

Wawrinka (SUI, n°16) bat Murray (GBR, WC) : 6-1, 6-3, 6-2
Koepfer (ALL) bat Hoang (FRA, WC) : 6-2, 3-6, 6-1, 6-1
Gaston (FRA, WC) bat Janvier (FRA, WC) : 7-6 (5), 6-4, 6-3
Nishioka (JAP) bat Auger-Aliassime (CAN, n°19) : 7-5, 6-3, 6-3

Ruud (NOR, n°28) bat Sugita (JAP) : 6-1, 6-3, 6-1
Paul (USA) bat Duckworth (AUS) : 6-2, 6-3, 6-2
Sock (USA, Q) bat Opelka (USA) : 6-4, 6-4, 6-3
Thiem (AUT, n°3) bat Cilic (CRO) : 6-4, 6-3, 6-3

A.Zverev (ALL, n°6) bat Novak (AUT) : 7-5, 6-2, 6-4
Herbert (FRA) bat Mmoh (USA, Q) : 6-3, 6-2, 6-3
Londero (ARG) bat Delbonis (ARG) : 6-4, 7-6 (1), 2-6, 1-6, 14-12
Cecchinato (ITA, Q) bat De Minaur (AUS, n°25) : 7-6 (9), 6-4, 6-0

Paire (FRA, n°23) bat Kwon (CdS) : 7-5, 6-4, 6-4
Coria (ARG) bat Jung (TAI, LL) : 7-5, 7-6 (6), 7-6 (3)
Bonzi (FRA, Q) bat Ruusuvuori (FIN) : 6-2, 6-4, 4-6, 6-4
Sinner (ITA) bat Goffin (BEL, n°11) : 7-5, 6-0, 6-3

Kukushkin (KAZ) bat Fognini (ITA, n°14) : 7-5, 3-6, 7-6 (1), 6-0
Martinez (ESP, Q) bat Vukic (AUS, Q) : 7-5, 6-4, 6-0
Korda (USA, Q) bat Seppi (ITA) : 6-2, 4-6, 6-3, 6-3
Isner (USA, n°21) bat Benchetrit (FRA, WC) : 6-4, 6-1, 6-3

Nishikori (JAP) bat Evans (GBR, n°32) : 1-6, 6-1, 7-6 (3), 1-6, 6-4
Travaglia (ITA) bat Andujar (ESP) : 6-3, 6-4, 6-4
McDonald (USA) bat Diez (CAN, Q) : 4-6, 6-3, 6-3, 6-4
Nadal (ESP, n°2) bat Gerasimov (BIE) : 6-4, 6-4, 6-2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.