Auger-Aliassime, le gros défi contre Nadal

Auger-Aliassime, le gros défi contre Nadal©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 28 mai 2022 à 11h58

Félix Auger-Aliassime est le prochain adversaire de Rafael Nadal à Roland-Garros. L'Espagnol et roi de la terre battue dont l'oncle et ancien coach est... l'entraîneur actuel du joueur canadien. Avouez que la situation est très particulière...



Une belle affiche va se nouer dimanche sur les courts de Roland-Garros. Un 8eme de finale du tableau messieurs opposera Rafael Nadal à Félix Auger-Aliassime. Le Canadien, qui ne cesse de progresser et d'aller vers l'avant sur les courts du monde entier, a gagné le droit de défier le maitre des lieux en se défaisant des griffes de Filip Krajinovic en trois sets très serrés (7-6, 7-6, 7-5), vendredi Porte d'Auteuil. Un 3eme match gagné par le 9eme joueur mondial après avoir frôlé le pire au premier tour (2-6, 2-6, 6-1, 6-3, 6-3 contre Varillas) et connu un 2eme tour tranquille (6-0, 6-3, 6-4 aux dépens de Carabelli).

« Je ne pense pas que Toni puisse me dire quoi que ce soit de nouveau sur Nadal »

Prochain adversaire de Nadal, Félix Auger-Aliassime possède la particularité d'être entraîné par... Toni Nadal, l'oncle du célèbre joueur espagnol et lauréat à 13 reprises des Internationaux de France. « Nous savons tous où il excelle et je ne pense pas que Toni puisse me dire quoi que ce soit de nouveau sur Nadal. Mais on en a parlé, oui, a reconnu le jeune Canadien. Depuis le début de notre travail en commun, nous avons évoqué la possibilité que j'affronte Rafa à un moment donné. Je pense que Toni observe le match depuis une zone neutre. »

« Ça dépasse tout »

« De mon côté, c'est une nouvelle opportunité de disputer un match de qualité et, peut-être, d'emporter la victoire. Ce sera difficile. Mais la carrière de Rafa, tout ce qu'il a accompli, c'est bien plus grand que le match. Ça dépasse tout », a ajouté Auger-Aliassime qui a bien progressé depuis sa seule rencontre contre Nadal au Masters 1000 de Madrid en 2019 (6-3, 6-3 pour le Taureau de Manacor). « Déjà, je suis un joueur bien différent, il faut le préciser. Mais j'ai de bons souvenirs de ce match, même si j'ai le sentiment de ne pas avoir joué mon meilleur tennis à l'époque, se souvient le Canadien. Et lui, il revenait après quelque temps d'absence. C'était tendu au début, mon service était plutôt bon. Mais après, j'ai ressenti la pression et j'ai un peu forcé mon service et mes coups. Lui, après un break, il a changé de braquet et il a gagné en confiance. Mais je suis un joueur bien différent d'il y a trois ans. »


A noter qu'Auger-Aliassime a atteint les quarts de finale sur les trois derniers tournois du Grand Chelem (quarts à Wimbledon, demies à l'US Open et quarts à l'Open d'Australie) en déployant un jeu très offensif et plaisant. Même sur son terrain de jeu favori, Rafael Nadal devra grandement se méfier dimanche. Mais il sait aussi qu'en cas de victoire, il retrouverait probablement Novak Djokovic pour un choc majuscule en quarts que tout le monde attend depuis le tirage au sort. Le numéro 1 mondial affrontera lui Diego Schwartzman, dimanche à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.