Amandine Hesse évoque sa non-invitation pour Roland Garros

Amandine Hesse évoque sa non-invitation pour Roland Garros©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le lundi 20 mai 2019 à 23h23

La Française Amandine Hesse n'a pas caché sa déception de ne pas recevoir d'invitation à la prochaine édition de Roland-Garros après avoir remporté son premier match au tournoi de Strasbourg ce lundi.

La colère permet souvent de se lâcher et de réussir les performances les plus surprenantes. C'est sûrement ce qui est arrivé à Amandine Hesse ce lundi au premier tour du tournoi de Strasbourg alors qu'elle affrontait la 57eme joueuse mondiale Yafan Wang. La Française s'est imposée très facilement contre une adversaire qui lui rend pourtant plus de 200 rangs au classement WTA (6-1, 6-4). « Je ne pense pas avoir battu une joueuse avec ce classement. Cela n'arrive pas tous les jours et c'est plaisant. J'espère qu'il y en aura d'autres » a-t-elle confié à l'issue de sa rencontre. Mais avant d'affronter Ashleigh Barty ou Daria Gavrilova au tour suivant, la n°261 a tenu à s'exprimer sur quelque chose qui tenait à cœur, sa non-invitation à Roland-Garros. Très touchée par ce manque de soutien de la part de sa Fédération, Hesse a montré sa colère dans les colonnes de L'Equipe après avoir posté un message ironique sur son compte Twitter la semaine dernière : « Oui, j'en rigole bien ! Je suis rentrée sur le court pour me prouver des choses et pour en prouver à d'autres personnes. Je suis très fière de moi. Je voulais prouver que tous les sacrifices que je fais tout au long de l'année méritent une récompense. Je vous avoue que j'étais assez abattue la semaine dernière. Cela n'a pas été facile de repartir au travail. Heureusement que j'étais à Toulouse avec mes proches. Cela m'a permis de prendre du recul et de repartir au travail. »


Hesse : « Je n'ai pas voulu faire d'histoires »

Consciente des nombreuses difficultés qu'elle a traversées depuis le début de la saison, Hesse est cependant étonnée de ne pas voir son nom parmi les joueuses invitées pour le Grand Chelem français, au moins pour les qualifications. D'autant plus qu'elle a participé à la Fed Cup sous le drapeau tricolore en 2018 : « Je n'ai pas la réponse. Oui, je n'ai pas bien joué ces deux derniers mois, mais mon classement reste au-dessus de certaines personnes. Je n'ai pas la réponse... Je n'ai pas appelé, je n'ai pas voulu faire d'histoires. J'attendais au moins une invitation pour les qualifications. Au moins ça... Après ce que j'ai fait ces dernières années, la Fed Cup l'an dernier... Je ne m'attendais pas à ça. Certes, j'ai eu des moments difficiles en début d'année, mais je suis au niveau. J'attendais un peu d'aide et au final il ne faut compter que sur soi-même. Il faudra que je la mérite encore plus, cette wild-card. Voire pouvoir m'en passer, c'est mon objectif. » Une déconvenue à laquelle Hesse ne s'attendait pas du tout, mais qui lui donne envie de montrer à la Fédération française de tennis qu'elle a fait une erreur en ne la choisissant pas. Et la joueuse tricolore ne compte pas s'arrêter à ce premier tour strasbourgeois : « J'ai eu deux-trois mois assez difficiles, avec peu de victoires. Mais c'étaient des matchs accrochés face à de bonnes joueuses. Donc c'était quand même encourageant, même si les défaites sont toujours dures. Mais chaque semaine, je suis repartie au travail. Ne pas avoir de wild-card pour Roland-Garros a été un nouveau coup sur la tête. Mais j'ai prouvé que j'étais là. J'espère que ce match va me faire réagir et qu'il y aura d'autres choses derrière. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.