Open d'Australie : Quand l'organisation du tournoi coupe le micro de Navratilova et McEnroe

Open d'Australie : Quand l'organisation du tournoi coupe le micro de Navratilova et McEnroe©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le mardi 28 janvier 2020 à 15h10

A Melbourne, John McEnroe et Martina Navratilova ont tenté de manifester contre Margaret Court, avant de se faire réprimander par l'organisation de l'Open d'Australie.



Ils ont beau être deux des plus grands champions de l'histoire du tennis, cela ne signifie pas pour autant qu'ils peuvent tous se permettre. C'est en tout cas ce que l'organisation de l'Open d'Australie a, semble-t-il, voulu faire comprendre à Martina Navratilova et John McEnroe. Ce mardi à Melbourne, ces derniers ont voulu protester et manifester contre Margaret Court, sur la « Margaret Court Arena ». John McEnroe, consultant à Eurosport, avait notamment récemment déclaré, à son sujet : « Il n'y a qu'une chose aussi longue que la liste des succès de Margaret Court dans le tennis : sa liste de déclarations offensantes et homophones. » Ces derniers temps, l'ancienne championne australienne aux 24 titres du Grand Chelem, un record, qui a donc donné son nom à l'une des enceintes qui accueillent le premier Majeur de l'année, a régulièrement fait polémique pour ses positions jugées homophobes. En effet, l'ex-joueuse, qui a reçu un trophée d'honneur ce lundi, n'a jamais caché son opposition au mariage homosexuel ou bien encore la présence de sportives transgenres en compétition.

Navratilova est montée sur la chaise de l'arbitre...



Navratilova et McEnroe exigeaient que la « Margaret Court Arena » soit débaptisé au profit de « Arena Evonne Goolagong », comme le montrait la banderole qu'ils avaient déployée. Il s'agissait d'une tenniswoman australienne d'origine aborigène aux sept titres du Grand Chelem. Alors qu'aucun officiel n'était présent sur la « Margaret Court Arena » qui se vidait petit à petit, Martina Navratilova en a profité pour se hisser sur la chaise de l'arbitre pour tenter de prendre la parole face au public. Les organisateurs du tournoi ont alors assez vite réagi pour tout bonnement lui couper le micro. Dans un communiqué, les responsables de l'Open d'Australie ont fait comprendre qu'ils n'avaient pas forcément apprécié ce geste et ils ont ainsi tenu à le faire savoir : « Chaque supporter, joueur ou invité doit respecter les règles de fonctionnement de notre tournoi. Et ce afin de protéger son intégrité. Deux de nos invités prestigieux se sont affranchis du règlement et nous leur avons fait part de ce problème. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.