Open d'Australie : Pauline Parmentier et Hugo Gaston dans le tableau principal

Open d'Australie : Pauline Parmentier et Hugo Gaston dans le tableau principal©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le vendredi 15 novembre 2019 à 15h08

Comme pour chaque Open d'Australie, la FFT a le droit d'inviter deux joueurs dans le tableau principal du premier Grand Chelem de l'année. Pauline Parmentier et Hugo Gaston ont été désignés par l'instance fédérale.

La saison 2019 de tennis n'est pas encore complètement terminée que la suivante se prépare déjà. Ce vendredi à la FFT, il était même question de Grand Chelem. La FFT a désigné les deux joueurs qui vont bénéficier d'une wild-card à l'Open d'Australie. Pauline Parmentier dans le tableau féminin et Hugo Gaston chez les hommes ont eu les faveurs de l'instance fédérale. Ils intégreront le tableau principal du premier Grand Chelem de l'année. Si Pauline Parmentier du haut de ses 33 ans et de sa victoire en Fed Cup est une habituée de ce genre de rendez-vous, c'est une grande première pour Hugo Gaston. Ses récentes performances sur le circuit ITF lui ont permis de se hisser à la 252eme place du classement ATP au début du mois de novembre. Le joueur de 19 ans n'avait pas réussi à sortir des qualifications de Roland-Garros au mois de mai dernier. Depuis le début de sa carrière, il n'a joué qu'un seul match dans un tournoi du circuit ATP : c'était au premier tour du tournoi de Marseille en 2018. Il s'était incliné face à l'Italien Stefano Travaglia (2-6, 2-6).



Diane Parry a aussi eu le droit à une invitation. Mais pour elle, il s'agira d'une participation garantie aux qualifications de l'Open d'Australie. La joueuse de 17 ans est en tête du classement junior de l'ITF. Celle qui a gagné le Masters junior s'est déjà illustrée chez les grandes dans un tournoi du Grand Chelem. Elle avait battu Vera Lapko au premier tour de Roland-Garros. Invitée, elle avait aussi participé à Wimbledon. Au 15 novembre, elle occupe le 275eme rang du classement WTA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.