Open d'Australie : Nadal s'accroche à sa couronne

Open d'Australie : Nadal s'accroche à sa couronne©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 21 janvier 2018 à 09h28

Rafael Nadal et Marin Cilic se retrouveront en quarts de finale de l'Open d'Australie, après leur victoire respective sur Diego Schwartzman et Pablo Carreno Busta. L'Espagnol est assuré de rester n°1 mondial après le tournoi. Qualification également de Grigor Dimitrov et Kyle Edmund.

Quoi qu'il arrive en deuxième semaine, Rafael Nadal est désormais certain de rester n°1 mondial lors de la publication du prochain classement ATP le 29 janvier. En se qualifiant pour son dixième quart de finale à Melbourne, l'Espagnol s'est accroché à sa couronne, il lui reste désormais à aller chercher ce trophée qu'il n'a plus gagné depuis 2009. Ce dimanche, le Majorquin a disposé de Diego Schwartzman, n°26 mondial, en quatre sets et 3h50 de jeu : 6-3, 6-7, 6-3, 6-3. Ce ne fut pas simple, mais comme souvent, le n°1 mondial a fait la différence sur les points importants. Dans la première manche, un break à 4-3  lui a permis de l'emporter. Cela a été en revanche plus compliqué dans la deuxième, puisque Nadal a perdu trois fois son service alors qu'il avait fait le break, et s'est retrouvé embarqué dans un tie-break, perdu 7-4. Le troisième set a vu les deux joueurs remporter facilement leur mise en jeu, sauf l'Argentin à 2-1, qui s'est fait breaker et n'a jamais réussi à faire son retard. Schwartzman pourra avoir des regrets dans le quatrième set, où il a eu cinq balles de 2-0, dont une où il a arrêté de jouer, pensant que la balle de Nadal était faute, alors qu'elle était bonne pour quelques millimètres. Finalement, Nadal a breaké dans la foulée, a sauvé deux balles de débreak, avant de s'imposer sur sa troisième balle de match. Le gros test a donc été concluant pour l'Espagnol, qui va désormais défier Marin Cilic, qu'il a déjà battu cinq fois sur six.

Cilic toujours aussi solideMarin Cilic est de retour en quarts de finale de l'Open d'Australie ! Pour la première fois depuis 2010, où il avait été battu par Andy Murray en demi-finale, le Croate a enfin franchi le cap des huitièmes, ce dimanche en éliminant Pablo Carreno Busta. Le n°6 mondial s'est imposé 6-7, 6-3, 7-6, 7-6 en 3h27 face au n°11, grâce notamment à 20 aces. Il signe ainsi sa 100eme victoire en Grand Chelem ! Alors qu'il avait parfaitement débuté le match en menant 4-2 et se procurant trois balles de set, Cilic a finalement perdu la première manche 7-2 au tie-break, après s'être fait débreaker à 5-3. Mais il a immédiatement repris le dessus dans le deuxième set, en prenant le service adverse à 1-1 et 5-3, pour remporter la manche en 41 minutes. Dans la troisième, c'est l'Espagnol qui prenait les commandes en menant 4-2, mais Cilic débreakait, puis perdait à nouveau son service à 5-5. Au moment de servir pour le set, Carreno Busta perdait ses moyens, et s'écroulait dans la foulée au tie-break, perdu 7-0. Le quatrième set était de nouveau disputé, avec un break d'entrée du Croate, puis une égalisation de l'Espagnol à 3-3. Et une fois de plus, le vainqueur de l'US Open 2014 a eu le dernier mot dans le jeu décisif (7-3).Dimitrov s'offre Kyrgios dans le choc de la soiréeLes matchs se suivent mais ne se ressemblent pas pour Nick Kyrgios. Au troisième tour de l'Open d'Australie, il avait battu Jo-Wilfried Tsonga en quatre sets, dont trois tie-breaks remportés. Mais ce dimanche en huitièmes de finale contre Grigor Dimitrov, l'Australien s'est incliné en quatre sets, en perdant les trois tie-breaks : 7-6, 7-6, 4-6, 7-6 en 3h26. Le match le plus attendu de la journée, entre deux des joueurs les plus spectaculaires du circuit, n'a pas déçu les spectateurs de la Rod Laver Arena. Dimitrov s'est montré le plus solide dans le premier set, notamment au service, et a remporté la plupart des points lorsque les échanges étaient nombreux (ce qui n'est pas arrivé souvent, Kyrgios ayant notamment servi 36 aces lors de cette partie). Il s'est finalement imposé 7-5 au tie-break.Dans la deuxième manche, le Bulgare a mené 5-3 avant de se faire débreaker, mais de prendre à nouveau l'avantage au jeu décisif (7-4). Un seul break a suffi pour faire pencher le troisième set, mais cette fois, il a été en faveur de Kyrgios, qui a pris le service adverse à 2-2 et est parvenu à conserver son avance (6-4). Le quatrième set, qui a débuté à près de 23h00 heure locale, a encore fait monter la température. Profitant de deux smashs ratés de Kyrgios à 4-3, Dimitrov a fait le break et a servi pour le match à 5-3. Mais le Bulgare a commis l'une des sept doubles-fautes de la partie, et a laissé son adversaire égaliser... avant de prendre le meilleur, une fois de plus, au tie-break (7-4), et décrocher cette très belle victoire. Le vainqueur du dernier Masters, miraculé au deuxième tour, va disputer le troisième quart de sa carrière à Melbourne, avec une belle carte à jouer face à Kyle Edmund.Edmund fait oublier MurrayEn l'absence d'Andy Murray, opéré de la hanche et forfait jusqu'à la saison sur herbe, la Grande-Bretagne peut compter sur la relève ! Kyle Edmund (23 ans, 49eme) s'est en effet qualifié pour son premier quart de finale en Grand Chelem, en battant Andreas Seppi (76eme), dans cette partie de tableau désertée par Jack Sock et Kevin Anderson. Le natif de Johannesburg s'est imposé 6-7, 7-5, 6-2, 6-3 en 2h56 de jeu, grâce notamment à 25 aces. Il n'a été breaké qu'une seule fois à 1-1 dans le deuxième set, mais a immédiatement repris le service adverse. Edmund n'a finalement eu que six balles de break à sauver et s'annonce déjà comme un redoutable adversaire, que ce soit contre Grigor Dimitrov (2-0 pour le Bulgare).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU