Open d'Australie : Nadal "avantagé", les arbitres "corrompus" ?

Open d'Australie : Nadal "avantagé", les arbitres "corrompus" ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 25 janvier 2022 à 12h51

Difficilement battu par Rafael Nadal en quarts de finale de l'Open d'Australie, Denis Shapovalov s'en est pris à l'Espagnol, qui prenait trop son temps, et à l'arbitre du match. "Vous êtes tous corrompus !", a-t-il lâché, assénant ensuite que l'Espagnol était clairement avantagé.



En quête d'une deuxième demi-finale en Grand Chelem après avoir atteint le dernier carré de Wimbledon l'an dernier, Denis Shapovalov est tombé les armes à la main face à Rafael Nadal mardi à Melbourne. Le jeune Canadien (22 ans) a mené la vie dure à son illustre adversaire, ne cédant qu'après un combat de cinq manches et 4h07 de jeu (6-3, 6-4, 4-6, 3-6, 6-3). Il avait pourtant complètement manqué son entame de match, et était apparu très agacé lors du deuxième set. Et ce parce que, selon lui, Nadal mettait trop de temps pour se replacer entre les points.

Shapovalov a alors pris à partie Carlos Bernardes, l'arbitre de ce quart de finale de l'Open d'Australie. "Vous avez démarré le chronomètre il y a tellement longtemps, et il n'est toujours pas prêt. Vous devez le sanctionner", a-t-il d'abord pesté. "Tu n'es pas prêt à jouer", lui a alors rétorqué l'arbitre, avant une réponse cinglante du 14e joueur mondial : "Mais vous vous moquez de moi ? Vous êtes tous corrompus !" Il est ensuite venu s'expliquer directement au filet avec Nadal, avant que le match ne puisse reprendre. Interrogé sur cet événement à l'issue de la rencontre en conférence de presse, Shapovalov a précisé sa pensée. Avec d'autres griefs.

Shapovalov : "Où est la limite ?"

"Je pense que je me suis mal exprimé en disant qu'il était corrompu, a-t-il d'abord expliqué. C'était sous le coup de l'émotion. Mais je reste persuadé que c'est injuste que Rafa soit autant avantagé. J'étais complètement prêt à jouer, l'horloge s'approchait de zéro. Je regarde l'arbitre et il me dit qu'il ne va pas le sanctionner en raison du temps qu'il a pris, parce que c'est moi qui ne suis pas prêt à jouer ! C'est vraiment une blague. Et puis après le quatrième set, alors qu'il avait déjà pris deux temps morts médicaux, il en prend un autre et enchaîne avec une pause toilettes ! Où est la limite ? Je respecte tout ce que Rafa a fait, et je trouve que c'est un joueur incroyable. Mais il faut fixer des limites. C'est tellement frustrant. Tu n'as pas l'impression d'affronter seulement un joueur, mais aussi les arbitres, et bien plus."

"Ce n'est bien évidemment pas vrai, a réagi dans la foulée Nadal, évidemment interrogé sur le sujet. C'est ce que je ressens. Je n'ai jamais senti que j'étais avantagé, je pense vraiment qu'il a tort sur ce point-là. Et puis on a une horloge depuis plusieurs années, et il y a eu de nouvelles mesures pour que ce soit plus juste pour tout le monde. Honnêtement, je suis désolé pour lui. Je trouve qu'il a très bien joué, pendant longtemps. C'est dur d'accepter de perdre un match comme ça, surtout que j'étais au fond du trou et qu'il l'a probablement senti, et puis j'ai réussi à gagner le match." Un match que son jeune adversaire a donc eu du mal à digérer...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.