Open d'Australie : Les regrets de Cornet

Open d'Australie : Les regrets de Cornet©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 26 janvier 2022 à 10h55

Pour son premier quart de finale en Grand Chelem, Alizé Cornet s'est inclinée en deux manches face à Danielle Collins mercredi (7-5, 6-1). Et si elle ressent de la frustration, la Française aura gagné en confiance en Australie.



Son premier quart de finale en Grand Chelem aura donc duré moins d'1h30. Opposée mercredi matin à Danielle Collins, Alizé Cornet a donc quitté l'Open d'Australie aux portes du dernier carré, s'inclinant en deux manches et 1h28 de jeu (7-5, 6-1). Pour son 60e Majeur consécutif, celle qui peut battre le record de la Japonaise Ai Sugiyama (62), si elle prend part à tous les tournois du Grand Chelem de l'année, avoue qu'elle a eu "l'impression d'être un peu une rookie" face à la puissante Américaine, qui avait déjà atteint les demi-finales à Melbourne en 2019 ainsi qu'un quart à Roland-Garros en 2020, et l'aura tout simplement "oppressée".

"Ça me donne de la confiance"

"J'ai senti que Danielle, en face, qui a déjà fait une demie, un quart, avait plus d'expérience que moi à cette étape-là du tournoi. J'ai senti que j'avais perdu un petit peu d'énergie sur le match d'avant (contre Simona Halep, ndlr). Mais il y avait de quoi aussi. Quelque part, c'était dur de se protéger de cela. J'avais envie vraiment de profiter du moment à fond, même si au final, je pense que je me suis un petit peu grillée là-dessus aussi", a-t-elle ensuite reconnu en conférence de presse, rapporte L'Equipe. Et si la Niçoise reconnaît que c'est "frustrant de ne pas avoir été vraiment au rendez-vous", celle qui passera lundi de la 61e à la 37e place du classement WTA retire tout de même de la satisfaction de cette quinzaine australienne.


"Ça me donne de la confiance. J'ai engrangé beaucoup de belles émotions, beaucoup d'heures de tennis. Ça me met dans de bonnes dispositions pour la suite, c'est déjà super de commencer l'année comme ça. On n'est qu'en janvier et j'ai déjà fait la blinde de points, je vais remonter au classement, je vais peut-être pouvoir viser les têtes de série à Roland-Garros. Il y a comme une sorte de regain, d'envie de confirmer quand on fait un bon résultat. On a envie que ça continue", confie-t-elle encore, sans vouloir se mettre "des attentes trop hautes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.