Open d'Australie : Les qualifications délocalisées en Asie ?

Open d'Australie : Les qualifications délocalisées en Asie ?©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 30 novembre 2020 à 15h29

A en croire Marca, les qualifications de l'Open d'Australie pourrait se dérouler en Asie. Le quotidien espagnol confirme par ailleurs que le tournoi devrait bien être reporté au 1er février.


Open d'Australie 2021, le feuilleton continue. Maintenant, c'est des qualifications du premier rendez-vous de l'année en Grand Chelem dont il est question. A en croire le dernier éclairage, apporté par Marca, elles ne devraient pas avoir lieu à huis clos, comme cela avait été le cas la saison dernière pour l'US Open ou Roland-Garros. En revanche, elles devraient se dérouler loin de Melbourne. Ainsi, toujours selon le quotidien espagnol, les joueurs et joueuses contraints de passer par cette semaine de compétition programmée avant le tournoi pour avoir une chance de rejoindre les meilleurs dans le tableau final devront probablement se rendre en Asie. Face à la densité annoncée au sein de la bulle du tournoi, concentrée uniquement autour de l'hôtel et du stade, l'organisation aurait en tête de délocaliser les qualifications dans le continent asiatique. Dubaï, Doha et Singapour seraient aujourd'hui les villes envisagées par Tennis Australia pour accueillir les matchs début janvier, sachant que les conditions de jeu proposées devraient être bien évidemment les mêmes (ou quasi similaires) que celles de Melbourne.

La date du 1er février toujours dans les tuyaux ?

En revanche, cet Open d'Australie, lui, devrait bien se dérouler sur les courts habituels, mais pas à la date prévue à l'origine. D'après Marca, la date du 1er février avancée il y a quinze jours, soit deux semaines plus tard que celle fixée initialement (18 janvier au 31 janvier), tiendrait bien toujours la corde. Ce qui signifierait que l'épreuve débuterait un jour après la date à laquelle aurait dû se jouer la finale (31 janvier) en s'en tenant au calendrier de départ. Par ailleurs, Tod Woodbridge, très serein en dépit de la situation sanitaire, a tenu à se montrer rassurant lundi en démentant cette rumeur qui voudrait que les participants au tournoi bénéficient d'une quarantaine plus courte que celle qui attend chaque personne mettant le pied en Australie. « Les joueurs auront une quarantaine de quatorze jours comme n'importe quel visiteur, le bruit d'une quarantaine plus courte est faux. Ils se feront testés très régulièrement (...) Les joueurs pourront s'entraîner, aller du court à leur chambre sans prendre de risque, tout a été pensé dans ce sens. Il ne faut pas s'inquiéter une seule seconde. » Mais néanmoins attendre la suite du feuilleton.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.