Open d'Australie : Le directeur du tournoi admet que les joueurs n'accepteront pas une nouvelle quarantaine

Open d'Australie : Le directeur du tournoi admet que les joueurs n'accepteront pas une nouvelle quarantaine©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 08 juillet 2021 à 12h01

Craig Tiley, directeur de l'Open d'Australie, a reconnu ce mercredi sur une radio de Melbourne que les joueurs n'accepteront pas d'effectuer une quarantaine de deux semaines pour l'édition 2022 du tournoi comme cela avait le cas cette année.


Depuis des mois, l'Australie a imposé à toutes les personnes se rendant dans le pays une quarantaine obligatoire de deux semaines afin de limiter la propagation du coronavirus. Des mesures qui semblent avoir fonctionné, puisque l'Australie a enregistré, au total, 30 861 cas positifs et 910 décès depuis le début de la pandémie. Ces règles avaient notamment imposé aux joueurs et joueuses de tennis d'arriver très tôt en Australie afin d'y disputer le premier Grand Chelem de l'année en février dernier. La plupart des joueurs ne pouvaient sortir de leur chambre d'hôtel que pour aller s'entraîner (toujours avec la même personne), mais certains n'ont même pas pu sortir de leur chambre car ils étaient « cas contacts » avec après voyagé dans le même avion qu'une personne positive. Nul ne sait quelles seront les règles en mesure en janvier 2022, mais Craig Tiley, le directeur de l'Open d'Australie, a reconnu ce mercredi sur une radio de Melbourne que les joueurs n'allaient certainement pas accepter les mêmes conditions qu'en 2021. « Que les représentants des joueurs acceptent ou non, cela reste à voir. À ce stade, dans nos conversations initiales avec eux, ce n'est pas quelque chose auquel ils seront ouverts, simplement parce que ce n'est pas ce qu'ils font actuellement à travers le monde. Si les conditions sont telles qu'elles sont aujourd'hui, nous ne pourrons peut-être pas les faire accepter par les joueurs. ».

Attendre...et accélérer la vaccination

Après la tournée en Australie, les joueurs et joueuses ont joué en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et au Moyen-Orient et n'ont pas eu à respecter une quarantaine de deux semaines, même si les conditions restent drastiques, avec des tests très réguliers, des jauges de public, ou des hébergements obligatoires (pas de location de maison à Wimbledon, par exemple). Autant dire qu'ils n'ont pas envie de s'astreindre cette quarantaine en arrivant à Melbourne dans six mois. « Je suis confiant dans le fait que l'Open d'Australie puisse avoir lieu », a fait savoir le ministre des Sports de l'Etat de Victoria, Etat où ont pourtant été récemment annulés les Grands Prix de Formule 1 et de MotoGP prévus cet automne. Selon Craig Tiley, l'ATP et la WTA se sont mis d'accord pour dévoiler leur calendrier 2022 pas avant le mois de septembre, ce qui laisse un peu de temps pour voir l'évolution de la situation en Australie et si les mesures de quarantaine seront toujours en vigueur. A ce jour, seulement 7,7% de la population australienne est totalement vaccinée, contre 37,1% en France, par exemple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.