Open d'Australie : Le début du tournoi finalement décalé ?

Open d'Australie : Le début du tournoi finalement décalé ?©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 18 novembre 2020 à 08h55

Alors qu'une alerte au coronavirus a été lancée à Adelaide, les autorités de l'Etat de Victoria souhaiteraient retarder l'arrivée des participants à l'Open d'Australie, ce qui pourrait chambouler les plans des organisateurs.

Les contours de l'édition 2021 de l'Open d'Australie sont encore flous. Alors que, très récemment, le quotidien australien Herald Sun a avancé l'idée que l'ensemble des tournois organisés en Australie pour préparer la première levée du Grand Chelem soient centralisés à Melbourne, la donne semble avoir une nouvelle fois changé. Alors que l'Etat de Victoria semble avoir vaincu le coronavirus après un confinement strict long de quatre mois à Melbourne et aucun cas recensé en 19 jours, une alerte a été lancée du côté d'Adelaide avec une faille dans la quarantaine appliquée aux résidents d'un hôtel qui a provoqué une vague de contamination et ravivé la peur d'une nouvelle propagation fulgurante de la maladie. Une situation incertaine qui, selon la chaîne américaine Tennis Channel, pousse les autorités locales à refuser l'entrée dans le pays des participants à l'Open avant la fin du mois de décembre. Des arrivées dans les quinze derniers jours du mois étaient prévues afin de permettre aux joueuses et aux joueurs d'observer la période de quarantaine de quatorze jours dans un cadre adapté avant le début des premiers tournois dans la première semaine de janvier.


L'Open d'Australie retardé d'une à deux semaines ?

Selon une information de la BBC, les autorités de l'Etat de Victoria ne seraient pas enclines à revenir sur une telle décision mais tout porte à croire que l'entrée en Australie des joueuses et des joueurs pourrait se faire à compter de la fin du mois de décembre. Sauf mesures d'adaptation, une arrivée aussi tardive pourrait contraindre les organisateurs de l'Open d'Australie à revoir drastiquement leurs plans avec, notamment, la possibilité de décaler de quelques semaines le début du tournoi du Grand Chelem afin de laisser aux participants le temps de se préparer, mais également d'organiser dans les meilleures conditions les qualifications, ce qui n'avait pas été le cas à l'occasion du dernier US Open. Des mesures qui pourraient remettre en cause l'organisation des tournois de préparation. Toutefois, si les autorités permettent aux joueurs de s'entraîner ou même de prendre part à des tournois durant la quarantaine, ce que les autorités new-yorkaises avaient fini par autoriser, l'Open d'Australie pourrait ne pas subir de changement de calendrier et la suite de la première partie de saison se déroulerait sans changement majeur. Il reste tout de même la possibilité, à l'image de ce que Roland-Garros avait fait, de ne pas organiser certains tournois annexes pour limiter le nombre d'entrées en Australie. Des ajustements que les équipes de Craig Tiley, président de Tennis Australia et directeur de l'Open d'Australie, vont devoir prendre dans les semaines à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.