Open d'Australie : L'étonnante confession de Medvedev

Open d'Australie : L'étonnante confession de Medvedev©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 27 janvier 2022 à 21h09

Avant d'affronter Stefanos Tsitsipas dans le dernier carré de l'Open d'Australie, Daniil Medvedev a fait une confession assez étonnante sur... ses imitations.



Daniil Medvedev est un sacré personnage. Avant sa demi-finale de l'Open d'Australie contre Stefanos Tsitsipas, vendredi à partir de 9h30 (heure française), il est revenu sur sa victoire arrachée après 4h41 de jeu face à Félix Auger-Aliassime au tour précédent (6-7[4], 3-6, 7-6[2], 7-5, 6-4). Et notamment sur son drôle de comportement durant cette rencontre, où il a parfois semblé imiter les cris de son adversaire canadien... Et avec la franchise qui le caractérise, le plus Français des Russes n'a pas cherché a démentir ni à noyer le poisson, fournissant même une explication étonnante.

"Je ne le fais pas exprès"

"Pour être honnête, dans la vie, et je pense que c'est mon caractère, quand je parle beaucoup à une personne, à mon meilleur ami ou à ma femme, ils deviennent nerveux parce que je commence à leur ressembler sur beaucoup de points, mais je ne le fais pas exprès. Je suis juste comme ça. Par exemple, si je me fais un nouvel ami et qu'on parle beaucoup, je vais faire des phrases comme lui. Je vais me conduire comme lui et il va me dire : « Mais pourquoi tu fais ça ? »", a-t-il d'abord avoué, avant de revenir sur ses imitations, apparemment involontaires, d'Auger-Aliassime.

"Maintenant que j'y repense..."

"Je pense vraiment que je ne l'ai pas fait exprès. C'est juste qu'il mettait beaucoup d'intensité dedans, et quand j'ai vraiment commencé à me battre pour ma survie, je l'ai aussi fait. Je n'y ai pas réfléchi, mais maintenant que j'y repense, c'est vrai que sur certains points, je me suis demandé : « Est-ce que j'ai crié comme lui ? » Donc non, ce n'était pas volontaire", assure celui qui a également reconnu s'être inspiré de Novak Djokovic contre Auger-Aliassime, après avoir volontairement perturbé Maxime Cressy en huitièmes de finale. Verra-t-on encore un nouveau personnage face à Tsitsipas ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.