Open d'Australie : Jules Marie ne manque pas d'ambition

Guillaume Marion, Media365, publié le jeudi 21 décembre 2023 à 11h10

Tennisman et YouTubeur, Jules Marie (226eme mondial) va pouvoir disputer les qualifications de l'Open d'Australie en 2024. A 32 ans, le Français espère que cela n'est que le début de quelque chose de plus grand pour lui.

En cette fin d'année 2023, Jules Marie peut logiquement être satisfait au moment de faire le bilan de sa dernière saison. En effet, désormais 226eme mondial au classement ATP, le Français va pouvoir disputer les qualifications de l'Open d'Australie dans quelque semaines. A 32 ans, celui qui est notamment connu pour faire des vidéos sur YouTube a réussi une première partie de son pari, lui qui a fait son retour sur le circuit professionnel il y a deux ans. Désormais, le Caennais rêve de continuer sur sa lancée en 2024. « Mon sentiment ? De la fierté ! C'est sûr que de repartir de zéro à 30 ans, en ayant un barème plus difficile qu'à l'époque sur les points ATP et en ayant des joueurs entre 400eme et 1 500eme beaucoup plus forts que par le passé, réussir ça, c'est un soulagement. (...) C'est aussi une petite revanche pour tous ceux qui n'y ont pas cru mais ça passe au second plan pour moi. C'est aussi une revanche envers moi-même », a récemment expliqué l'intéressé.

Marie rêve d'intégrer le top 100

« Je pense que j'ai une chance sur deux d'intégrer le tableau final (à l'Open d'Australie). Il y a très peu de différence entre un 100eme et de 230eme. Elle se fera sur la façon de gérer ses émotions, la chaleur et la récupération. En qualif, tout est possible. On a déjà vu plein de surprises, comme des "lucky losers" qui ont joué un 3eme tour en Grand Chelem. Je prendrai match par match, on fera les comptes au final. (...) La suite ? Je n'ai pas vraiment de limite. Mon enjeu sportif est clairement de disputer les quatre Grands Chelems, monter en classement et pourquoi pas dans le top 100, a également déclaré Marie, lors d'une conférence de presse. L'Open d'Australie, c'est génial, c'était un rêve, mais l'objectif est d'aller plus loin. Ce n'est qu'une étape dans ma carrière. » Après les fêtes, le Français va décoller pour l'Océanie, où il disputera un Challenger 100 à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), avant de se rendre en Australie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.