Open d'Australie (H) : Tie-breaks fatals à Tsonga

Open d'Australie (H) : Tie-breaks fatals à Tsonga©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 12h34

Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé en quatre sets par Nick Kyrgios au 3eme tour de l'Open d'Australie. A l'issue d'un match en quatre manches, Grigor Dimitrov a validé son billet pour le quatrième tour aux dépens d'Andrey Rublev. Il y rejoint Andreas Seppi, Kyle Edmund, Pablo Carreno-Busta ou encore Diego Schwartzman. Rafael Nadal a quant à lui déroulé.

Jo-Wilfried Tsonga ne rééditera pas son exploit d'il y a dix ans, lorsqu'il avait atteint la finale de l'Open d'Australie à la surprise générale. Le n°1 français a été éliminé dès le troisième tour par Nick Kyrgios, au terme d'un match de très grande qualité. Entre le n°17 et le n°15 mondial, la partie a tourné en faveur du moins bien classé, qui s'impose 7-6, 4-6, 7-6, 7-6 en 3h17. L'Australien, soutenu par son public, a fait la différence dans les tie-breaks, remportés 7-5, 8-6 et 7-5. Les deux joueurs, auteurs de 28 aces chacun, ont parfaitement tenu leur service, l'Australien ne le perdant que deux fois (à 3-2 dans le premier set et 2-2 dans le deuxième, ce qui lui a fait perdre la manche) et le Français une fois (à 1-1 dans la première manche). Sous les yeux de Will Smith, Jo-Wilfried Tsonga a remporté 87% des points derrière sa première balle et 39 points sur 51 au filet, mais cela n'a pas suffi. Il pourra notamment nourrir des regrets dans le quatrième set, quand il a mené 5-2 dans le tie-break, mais a commis quelques fautes grossières, à l'image de cette volée facile. C'est donc Nick Kyrgios, qui est resté extrêmement concentré pendant tout le match, qui défiera Grigor Dimitrov dimanche dans un huitième de finale très attendu (2-1 pour le Bulgare dans les confrontations). Quart de finaliste l'an passé, Tsonga va quant à lui perdre au moins quatre places au classement (il sera, au mieux, 19eme) et laisse donc la place de n°1 français à Lucas Pouille.

Dimitrov passe en quatre setsGrigor Dimitrov pouvait craindre la fougue d'Andrey Rublev, tête de série numéro 30 de l'Open d'Australie. Mais le Bulgare, tête de série numéro 3 de la première levée du Grand Chelem, n'a pas réellement tremblé face au Russe. Breaké d'entrée, Grigor Dimitrov a su revenir rapidement dans le match avant de prendre au dernier moment l'avantage. Le scenario a été inversé dans la deuxième manche avec Andrey Rublev qui a su revenir à hauteur après avoir perdu son service d'entrée de jeu. Devant au score dans la troisième manche, le Russe n'a pas été en mesure de résister au retour du Bulgare avant de s'incliner d'un rien dans la quatrième et dernière manche (6-3, 4-6, 6-4, 6-4 en 3h07'). Face à Ivo Karlovic sur une surface telle que celle de l'Open d'Australie, il faut s'attendre à un match de longue haleine pour espérer prendre l'avantage. Et c'est à l'usure qu'Andreas Seppi est venu à bout du Croate en cinq manches très accrochées. Mené deux manches à rien par l'Italien, Ivo Karlovic s'est appuyé sur son service puissant (52 aces, 71% de première balle et 81% de points gagnés sur première balle) pour égaliser à deux manches partout à l'issue de deux jeux décisifs. Mais, au bout de la cinquième manche, c'est bien Andreas Seppi qui s'impose en près de quatre heures (6-3, 7-6, 6-7, 6-7, 9-7) et retrouvera Kyle Edmund en huitièmes de finale. Mené deux manches à une par Nikoloz Basilashvili, Kyle Edmund a senti se rapprocher la sortie au troisième tour de l'Open d'Australie. Mais le Britannique a trouvé les ressources pour égaliser à deux manches partout en infligeant un 6-0 à son adversaire avant de faire le break au dernier moment dans la manche décisive et s'imposer après 3h38' de combat (7-6, 3-6, 4-6, 6-0, 7-5).Nadal poursuit sa promenade de santéDe son côté, la tête de série numéro 10 du tournoi, l'Espagnol Pablo Carreno Busta, a eu besoin de quatre manches pour écarter la tête de série numéro 23, le Luxembourgeois Gilles Muller. Après avoir vu ce dernier revenir à une manche partout, Pablo Carreno-Busta a su trouver la faille en toute fin des troisième et quatrième manche pour s'imposer (7-6, 4-6, 7-5, 7-5). Il retrouvera Marin Cilic, vainqueur de Ryan Harrison en trois sets et 2h29 de jeu. Tête de série numéro 24, Diego Schwartzman a su se relever de la perte d'un rien de la première manche face à Alexandr Dolgopolov pour s'imposer en quatre manches (6-7, 6-2, 6-3, 6-3) et rejoindre Rafael Nadal. Le n°1 mondial n'a pas connu de problèmes pour dominer le n°30 mondial Damir Dzumhur : 6-1, 6-3, 6-1 en 1h49. Grâce à un bon pourcentage de premières balles (71%), l'Espagnol n'a été breaké qu'une seule fois, dans la deuxième manche alors qu'il avait déjà pris le service adverse. Mais un nouveau break dans la foulée, et un autre à 5-3 lui ont permis de remporter cet set un peu accroché, les deux autres étant à sens unique. C'est donc la onzième fois de sa carrière que Nadal sera en deuxième semaine à Melbourne, face à un Schwartzman qui ne devrait pas l'inquiéter, puisqu'il ne lui a jamais pris un set en trois confrontations.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU